28 novembre 2011 / 18:00 / il y a 6 ans

La fondation Banca Monte Paschi renégocie une partie de sa dette

<p>La fondation qui contr&ocirc;le Banca Monte dei Paschi di Siena ren&eacute;gocie avec ses cr&eacute;anciers les termes de 1,1 milliard d'euros d'emprunts, alors qu'elle cherche &agrave; maintenir son emprise sur la plus ancienne banque du monde. Selon une source proche du dossier, une cession de participation serait envisag&eacute;e et int&eacute;resserait Cr&eacute;dit agricole et BNP Paribas. /Photo d'archives/Alessandro Bianchi</p>

ROME/MILAN (Reuters) - La fondation qui contrôle Banca Monte dei Paschi di Siena renégocie avec ses créanciers les termes de 1,1 milliard d'euros d'emprunts, alors qu'elle cherche à maintenir son emprise sur la plus ancienne banque du monde.

La fondation, qui contrôle 48,4% de la banque toscane, a déclaré lundi être en discussions avancées sur la question de la renégociation de ces dettes contractées lors de deux augmentations de capital effectuées depuis 2008.

Dans les deux cas, la banque avait dû apporter certains de ses titres en garantie.

Une source proche de la situation a déclaré à Reuters que l'une des solutions pourrait consister en l'octroi à Monte dei Paschi d'un délai d'un an au terme duquel elle devra avoir trouvé un acheteur pour une participation comprise entre 10% et 15%.

Selon la source, les banques françaises Crédit agricole et BNP Paribas pourraient être intéressées par une telle opération.

Les fondations bancaires italiennes sont traditionnellement des organisations à but non lucratif contrôlées par des autorités locales qui sont censées réinvestir les dividendes de leurs investissements dans des projets caritatifs et sociaux.

La fondation Banca Monte dei Paschi est la seule à disposer d'une participation de contrôle dans une banque.

La chute du cours de l'action de la banque - qui a atteint près de 70% ces six derniers mois - a contraint la fondation à renégocier les termes de ces créances, de peur d'en perdre le contrôle.

La semaine dernière, une source avait déclaré à Reuters que la fondation avait commencé à vendre sa participation de 1,9% dans Mediobanca, qui ne représente plus maintenant que 90 millions d'euros environ contre une valeur comptable de 253 millions.

Elle pourrait également s'orienter vers une vente d'une part de ses actifs dans la Cassa Depositi e Prestiti (la caisse italienne des dépôts et consignations) ou encore des actifs immobiliers.

Stefano Bernabei et Silvia Aloisi, Nicolas Delame pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below