Moody's fait basculer la Hongrie en catégorie "junk"

vendredi 25 novembre 2011 08h30
 

par Sandor Peto et Gergely Szakacs

BUDAPEST (Reuters) - Moody's a annoncé jeudi soir avoir abaissé d'un cran la note de crédit de la Hongrie, à Ba1, faisant basculer le pays en catégorie spéculative ("junk") quelques heures après que Standard & Poor's a décidé au contraire de maintenir sa note dans un contexte de discussions d'une aide internationale pour Budapest.

Lundi, la Hongrie a officiellement sollicité une aide auprès du Fonds monétaire international et de l'Union européenne, alors que jusqu'à présent le gouvernement y était farouchement opposé.

Le pays avait été contraint de faire cette demande après que le forint était tombé à un plus bas record face à l'euro à la suite de l'annonce faite la semaine dernière par S&P qu'elle plaçait sa note sur la Hongrie sous surveillance avec implication négative.

Le déclassement de Moody's, qui a attaché une perspective négative à sa note, se traduit par un recul de 1% du forint par rapport à l'euro, selon des données Reuters. Le 14 novembre, il était tombé au creux historique de 317,90 pour un euro.

Les rendements obligataires, déjà à un plus haut de deux ans et demi à plus de 8%, devraient également être sous pression.

Pour justifier sa décision, Moody's a évoqué les incertitudes croissantes concernant la capacité de la Hongrie à atteindre ses objectifs budgétaires, des niveaux d'endettement élevés et ce que l'agence de notation désigne comme des perspectives de croissance à moyen terme de plus en plus mitigées.

Le ministère de l'économie hongrois a estimé dans un communiqué que l'abaissement de la note souveraine hongroise à Ba1 par l'agence de notation Moody's faisait partie "d'attaques financières dirigées contre la Hongrie".

LA HONGRIE VULNÉRABLE À DES CHOCS   Suite...