Le journal La Tribune en redressement judiciaire

jeudi 24 novembre 2011 19h13
 

PARIS (Reuters) - Le journal La Tribune va demander à être placé en redressement judiciaire faute d'avoir réussi à convaincre des investisseurs de le renflouer, annonce jeudi sa direction.

Le quotidien économique, qui bénéficiait d'une procédure de sauvegarde depuis près d'un an, doit désormais trouver un repreneur pour éviter la liquidation.

"Face à la dégradation brutale et rapide de la trésorerie du titre depuis l'été, la direction n'a d'autre choix que de prendre cette décision certes douloureuse mais responsable et raisonnable, la seule possible aujourd'hui pour l'entreprise", déclare le journal dans un communiqué.

Les repreneurs ont jusqu'à début janvier pour se manifester, date à laquelle le tribunal de Commerce de Paris se prononcera sur les offres qui lui auront été soumises.

Dans l'intervalle, le quotidien, qui a pour principal concurrent Les Echos, pourra continuer à fonctionner normalement.

Les semaines à venir seront donc déterminantes pour La Tribune, qui vient de traverser deux années difficiles après sa cession par Alain Weill, le PDG de NextRadioTV, à Valérie Decamp pour un euro symbolique.

Propriétaire et actionnaire majoritaire, celle-ci a préféré rendre les armes, après avoir tenté pendant plusieurs mois, sans succès, de trouver des investisseurs pour recapitaliser le journal.

Sa décision, annoncée aux salariés ce jeudi, intervient alors qu'une audience était prévue le 19 décembre devant le tribunal de Paris dans le cadre de la procédure de sauvegarde.

"Malgré plus d'un an de travail sans relâche pour trouver des partenaires prêts à accompagner le journal dans son développement, le plan de recapitalisation n'a pu aboutir, les investisseurs potentiels ayant été découragés par la crise ou ayant fait savoir qu'ils ne viendraient que dans le cadre d'un plan de cession", dit le communiqué.   Suite...