Pour S&P, une récession en zone euro menacerait la note des pays

mercredi 23 novembre 2011 13h01
 

DUBLIN (Reuters) - L'agence de notation Standard & Poor's a averti mercredi que les notes souveraines de la zone euro pourraient subir des pressions supplémentaires dans le cas d'une récession qui frapperait l'an prochain, comme redouté, une grande partie des 17 pays utilisant la monnaie unique.

Le directeur de la notation souveraine de S&P, agence qui a déjà retiré aux Etats-Unis leur note maximale "triple A" l'été dernier, a estimé qu'il serait difficile d'éviter une récession dans nombre de pays de la zone euro en 2012 si les rendements des emprunts d'Etat restent élevés et si les banques continuent de réduire leur bilan.

"Les dynamiques financières provoquées par la crise de confiance persistante ont, du point de vue de Standard & Poor's, accru le risque d'une nouvelle récession dans un nombre croissant de pays membres de la zone euro, qui pourrait potentiellement faire peser une pression supplémentaire sur les notations souveraines de la région", a déclaré David Beers dans un discours à Dublin.

Il a toutefois dit espérer que la Banque centrale européenne et les gouvernements de la zone euro fassent preuve d'une "coordination politique plus étroite" pour trouver une solution à la spirale de la crise de la dette. Il a notamment évoqué de possibles interventions "plus agressives" de la Banque centrale européenne pour éviter un nouveau choc économique.

Carmel Crimmins, Natalie Huet pour le service français, édité par Jean Décotte