23 novembre 2011 / 06:29 / il y a 6 ans

Face à la crise, le FMI étoffe ses instruments de crédit

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a étoffé mardi ses instruments de crédit et annoncé la création d'une nouvelle ligne de liquidité à six mois afin de soutenir les pays à fondamentaux économiques robustes mais susceptibles d'être fragilisés par la crise de la dette en Europe.

Le FMI a précisé que cette nouvelle Ligne de précaution et de liquidité (LPL) qui remplace la ligne de crédit de précaution (LCP), était "adaptable à un plus large éventail de circonstances, y compris à titre d'assurance contre des chocs futurs ou de guichet de liquidité à court terme afin de répondre aux retombées involontaires d'une crise et juguler la contagion lorsque les tensions régionales ou mondiales s'accentuent".

Cette nouvelle ligne de liquidité donnera accès à des financements à six mois, à des pays présentant "des fondamentaux économiques et un cadre institutionnel robustes" mais qui sont confrontés à ces problèmes de balances des paiements. L'accès à cette ligne pourra être porté à un maximum de 500% du quota du pays membre concerné.

Cet instrument pourra également être utilisé dans le cadre d'un arrangement d'une durée de 12 à 24 mois avec cette fois un accès allant jusqu'à 1000% de la quote-part du pays concerné.

Le FMI ne spécifie pas les pays qui pourraient avoir accès à cet instrument.

Le FMI a également créé un nouvel Instrument Financier Rapide (IFR), qui regroupe les aides d'urgence à la suite de catastrophes naturelles et les aides d'urgence post-conflit. Il s'agit là de répondre à des besoins urgents de balance des paiements, "provoqués par des phénomènes très divers", dont les chocs dits exogènes (soulèvements politiques, catastrophes naturelles, etc.).

Les fonds sont disponibles immédiatement et vont jusqu'à 100% de la quote-part du pays dans certaines circonstances.

"Nous avons agi sans tarder et les nouveaux instruments nous permettront de réagir de manière plus rapide et plus efficace dans l'intérêt de l'ensemble des membres de l'institution", a déclaré la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, dans un communiqué.

"Cela représente un pas de plus vers la mise en place d'un dispositif mondial efficace de protection financière pour faire face à l'interconnectivité grandissante au niveau planétaire», a-t-elle ajouté.

Catherine Monin, Juliette Rouillon et Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below