18 mai 2017 / 15:20 / il y a 4 mois

Ralph Lauren recule, le CA à magasins comparables déçoit

L'action Ralph Lauren est tombé à son plus bas niveau en huit ans jeudi à Wall Street, le groupe de luxe ayant annoncé un chiffre d'affaires à périmètre comparable nettement plus faible que prévu pour le quatrième trimestre de son exercice décalé. /Photo d'archives/REUTERS/Fred Prouser

(Reuters) - L‘action Ralph Lauren est tombé à son plus bas niveau en huit ans jeudi à Wall Street, le groupe de luxe ayant annoncé un chiffre d‘affaires à périmètre comparable nettement plus faible que prévu pour le quatrième trimestre de son exercice décalé.

A magasins comparables, le groupe a vu son chiffre d‘affaires baisser de 12% alors que les analystes tablaient en moyenne sur une baisse de 6,5%, selon Consensus Metrix.

Le titre perd encore 0,5% à 7246 dollars vers 15h05 GMT, après avoir perdu jusqu‘à 2,86% dans les premiers échanges à 70,67 dollars, son plus bas depuis septembre 2009, alors qu‘il affichait un gain de près de 6% dans les échanges avant Bourse.

“Ralph Lauren tente de se redresser depuis très longtemps. Cela fait plus de deux ans maintenant”, souligne Neil Saunders, chez GlobalData Retail. “Il y a un manque de confiance de la part des investisseurs dans la capacité de la société à mener à bien toutes les initiatives qui sont annoncées en ce moment.”

Ralph Lauren cherche à réduire ses coûts en supprimant des emplois et en fermant des points de vente, dont son magasin emblématique de la Cinquième avenue à New York, Polo Store.

Le chiffre d‘affaires total du groupe et les résultats du quatrième trimestre sont en revanche supérieurs aux attentes, le groupe ayant limité ses offres de rabais et réduit ses stocks pour tenter d‘améliorer ses marges bénéficiaires.

Mais Ralph Lauren s‘attend à voir son chiffre d‘affaires du premier trimestre en cours baisser d‘un peu plus de 10%.

Comme d‘autres chaînes de magasins d‘habillement, le groupe américain peine à redresser ses ventes et est confronté à une forte concurrence, dans un contexte de demande morose.

La marge brute du groupe a progressé de 90 points de base à 55,4% pour le quatrième trimestre clos le 1er avril.

La société a accusé une perte nette de 204 millions de dollars (183,46 millions d‘euros), soit 2,48 dollars par action, sur la période, liée à une provision pour restructuration et indemnités de licenciement de plus de 300 millions de dollars. Pour la même période de l‘an dernier, son bénéfice net avait atteint 41,3 millions de dollars, soit 49 cents par actions.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net par action (BPA) a néanmoins atteint 89 cents, soutenu par la baisse des coûts, alors que les analystes attendaient en moyenne un BPA de 11 cents par action selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Son chiffre d‘affaires a baissé de 16,3% à 1,57 milliard de dollars contre une estimation moyenne de 1,56 milliard.

Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below