COR-Vivarte dément formellement vouloir vendre toutes ses marques

jeudi 18 mai 2017 15h38
 

PARIS (Reuters) - Correction: bien lire 2021 au 2e paragraphe et non 2012.

Vivarte a démenti jeudi un article de presse lui prêtant l'intention de vouloir vendre l'ensemble de ses enseignes.

Citant Patrick Puy, PDG du groupe d'habillement et de chaussures, le magazine Capital affirme jeudi que la mission du dirigeant consiste à "vendre ce groupe jusqu'au dernier morceau" et qu'il entend tout céder d'ici à 2021.

"Vivarte dément formellement avoir l'intention de céder l'ensemble de ses marques", a déclaré un porte-parole du groupe, pour qui les citations attribuées au PDG "ne reflètent pas les propos qui ont été tenus".

Seuls restent valables à ce jour les plans de cessions et de restructuration de la dette décidés fin 2016 et début 2017, a ajouté le porte-parole.

En grande difficulté et plombé par une lourde dette héritée de LBO (rachat avec effet de levier) successifs, Vivarte vient de céder Pataugas. Le groupe a mis en vente Kookaï et Chevignon à l'été 2016, puis André et Naf Naf, afin de se recentrer sur ses enseignes de périphérie La Halle et Besson et sur ses marques de centre-ville Minelli, San Marina, Cosmoparis et Caroll.

Vivarte a aussi trouvé un nouvel accord avec ses créanciers portant sur un abandon de dettes de 800 millions d'euros et ramenant son endettement à 570 millions d'euros.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

 
Vivarte, qui gère entre autres l'enseigne de périphérie La Halle, a démenti jeudi un article de presse lui prêtant l'intention de vouloir vendre l'ensemble de ses enseignes. "Vivarte dément formellement avoir l'intention de céder l'ensemble de ses marques", a déclaré un porte-parole du groupe. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler