15 mai 2017 / 17:06 / il y a 5 mois

Vodafone consolide ses intérêts africains

Le groupe britannique de télécoms Vodafone a engagé lundi la consolidation de deux de ses intérêts africains avec le transfert d'une part de 35% dans le société kéniane, Safaricom, vers sa filiale sud-africaine Vodacom. /Photo d'archives/REUTERS/Shailesh Andrade

JOHANNESBURG (Reuters) - Le groupe britannique de télécoms Vodafone a engagé lundi la consolidation de deux de ses intérêts africains avec le transfert d‘une part de 35% dans le société kéniane, Safaricom, vers sa filiale sud-africaine Vodacom.

L‘opération, d‘une valeur de 34,6 milliards de rands (2,39 milliards d‘euros) sous forme de rachat de la participation par Vodacom en échange de nouvelles actions, est la dernière mesure prise par le directeur général de Vodafone Vittorio Colao pour rationaliser le portefeuille d‘actifs du groupe dans le monde.

Colao a dit en avril que la société regrouperait certaines de ses opérations en Afrique subsaharienne dans Vodacom dans le cadre d‘une “stratégie unique et coordonnée en Afrique”.

L‘opération Safaricom a également l‘avantage de simplifier la gouvernance des deux actifs les plus rentables de Vodafone en Afrique subsaharienne et promet d‘accélérer le développement sur le continent africain du système de transfert d‘argent d‘un mobile à un autre, M-Pesa, lancé au Kenya par Safaricom en 2007.

Nqobile Dludla, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below