15 mai 2017 / 10:55 / dans 4 mois

Un tribunal juge légale la perquisition du cabinet conseil de VW

La perquisition effectuée chez le cabinet d'avocats que Volkswagen a engagé pour procéder à une enquête sur le scandale des émissions n'était pas illégale, a déclaré lundi le tribunal régional de Munich. /Photo prise le 20 avril 2017/REUTERS/Aly Song

MUNICH (Reuters) - La perquisition effectuée chez le cabinet d‘avocats que Volkswagen a engagé pour procéder à une enquête sur le scandale des émissions n‘était pas illégale, a déclaré lundi le tribunal régional de Munich.

Le parquet allemand avait fait procéder en mars à une perquisition dans les locaux de Jones Day, le cabinet juridique chargé par le constructeur automobile d‘enquêter sur cette tricherie dans le but d‘identifier les personnes impliqués dans le “dieselgate”.

Le groupe de Wolfsburg avait alors dénoncé cette perquisition et déposé une plainte auprès d‘un tribunal munichois.

Volkswagen a réagi lundi en déclarant qu‘il déposerait un recours auprès de la plus haute juridiction allemande, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe.

Jörn Poltz; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below