May 15, 2017 / 9:50 AM / 2 months ago

L'économie chinoise a marqué le pas en avril

3 MINUTES DE LECTURE

Vue sur un site de construction d'appartements dans le district de Wuqing à Tianjin. L'économie chinoise semble avoir marqué le pas en avril après avoir surpris par son dynamisme au premier trimestre, les indicateurs publiés lundi montrant un ralentissement de la production industrielle, des investissements ou encore des ventes au détail le mois dernier. /Photo d'archives/Jason Lee

PEKIN (Reuters) - L'économie chinoise semble avoir marqué le pas en avril après avoir surpris par son dynamisme au premier trimestre, les indicateurs publiés lundi montrant un ralentissement de la production industrielle, des investissements ou encore des ventes au détail le mois dernier.

Ces données témoignent de l'impact sur la deuxième économie mondiale des efforts entrepris depuis plusieurs mois par les autorités chinoises pour réduire l'endettement du pays, gonflé par les mesures de soutien à l'activité prises à la suite de la crise financière mondiale.

"En tout état de cause, (le ralentissement) est encore plus fort que ce à quoi nous nous attendions", a dit Julian Evans-Pritchard, de Capital Economics à Singapour, qui considère toutefois que la réduction de l'endettement de la Chine restera la priorité des dirigeants.

"Nous sommes encore assez loin du point où le ralentissement de l'économie est tel qu'il met à l'épreuve la tolérance des décideurs politiques (...) car l'urgence de s'attaquer aux problèmes de risques financiers (est encore plus grand)", a-t-il dit.

La production industrielle a augmenté de 6,5% sur un an en avril mais sa progression avait été de 7,6% en mars et les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en hausse de 7,1% le mois dernier.

Les investissements en actifs immobilisés ont pour leur part progressé de 8,9% sur les quatre premiers mois de l'année après un rythme de 9,2% sur la période janvier-mars. Les économistes prédisaient un rythme de 9,1% sur janvier-avril.

Le ralentissement des investissements en actifs immobilisés a été particulièrement sensible dans le secteur manufacturier (+4,9% sur janvier-avril après +5,8% sur janvier-mars) alors que les dépenses d'infrastructures ont continué de croître de plus de 23% sur la même période en raison notamment de l'ambitieux projet chinois de Nouvelle Route de la soie, visant à renforcer les échanges entre l'Asie, l'Afrique et l'Europe.

Les observateurs pensent que les dirigeants chinois feront en sorte de soutenir la croissance économique d'ici au 19e Congrès du Parti communiste en fin d'année.

L'une des principales menaces identifiées concerne l'essor très rapide du marché immobilier, soutenu par des investissements spéculatifs qui font craindre l'existence d'une bulle.

Le mètre carré vendu dans le secteur immobilier a augmenté de 7,7% sur un an en avril, un rythme nettement inférieur aux 14,7% du mois de mars et le plus faible depuis décembre 2015.

Les ventes au détail ont pour leur part progressé de 10,7% sur un an le mois dernier, après 10,9% en mars, avec notamment un ralentissement dans les secteurs automobile et de l'électroménager.

La Chine vise une croissance de son produit intérieur brut (PIB) de 6,5% cette année.

Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below