Sanofi bat le consensus et relève ses prévisions

vendredi 28 octobre 2016 17h54
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Rentiers) - Sanofi a relevé ses prévisions 2016 vendredi dans la foulée de trimestriels meilleurs qu'attendu, et a dans le même temps annoncé pour 3,5 milliards d'euros de rachat d'actions et sa décision de céder ses génériques en Europe dans les deux prochaines années.

La Bourse a salué par une vive hausse ce flot d'informations positives mais le titre du groupe pharmaceutique, après avoir grimpé à un plus haut de près de 74 euros, a clôturé à 71,43 euros (+3,73%), deuxième plus forte hausse du CAC 40 (+0,33%).

Un analyste d'une grande banque française explique, sous couvert d'anonymat, que Sanofi n'a pas remis en cause les prévisions figurant dans son plan stratégique à cinq ans présenté en novembre 2015, dans lequel il indiquait que le bénéfice par action n'augmenterait pas de manière significative ni en 2016 ni en 2017.

"Les réductions de coûts, c'est positif, le groupe a bien réussi à conserver son accès au marché américain dans la franchise diabète", dit-il. "Le petit bémol qui expliquerait que le cours de Bourse soit moins dynamique, c'est que le BPA 2017 pourrait baisser par rapport à 2015 après la hausse de 2016."

Le programme de rachat d'actions, qui devrait être finalisé d'ici à la fin 2017, n'empêchera pas Sanofi de regarder les opportunités d'acquisitions qui se présenteraient, a assuré son directeur général Olivier Brandicourt, alors que la tentative du groupe de mettre la main sur l'américain Medivation, afin de rattraper son retard en oncologie, a échoué cet été.

"TRÈS DISCIPLINÉ" EN MATIÈRE DE M&A

Sur la stratégie en matière d'acquisitions, le directeur financier Jérôme Contamine a quant lui indiqué que le groupe comptait rester "très discipliné".   Suite...

 
Sanofi a relevé ses prévisions 2016 vendredi en publiant des résultats en amélioration au troisième trimestre, la filiale américaine Genzyme et les vaccins ayant soutenu le groupe pharmaceutique dont l'activité diabète pâtit toujours de la diminution des ventes du Lantus aux Etats-Unis. /Photo prise le 24 octobre 2016/REUTERS/Christian Hartmann