Volkswagen: le profit de la marque VW plonge, Porsche compense

jeudi 27 octobre 2016 16h38
 

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Volkswagen a annoncé jeudi une chute de plus de moitié du bénéfice d'exploitation de sa marque phare au troisième trimestre, ce qui tend à renforcer les arguments de la direction en faveur d'une réduction des coûts de cette division, qui réalise plus de la moitié des ventes totales.

Le premier constructeur automobile européen a publié un bénéfice opérationnel de 363 millions d'euros pour sa division VW, représentant tout juste 1,5% du chiffre d'affaires, contre 801 millions pour la même période de 2015. Ce chiffre est en net retrait par rapport au consensus Reuters, qui le donnait à 462 millions.

"Ces résultats renforcent la nécessité de réaliser des baisses de coûts sur la marque VW", estime l'analyste de Commerzbank Sascha Gommel, qui recommande de conserver l'action.

Le constructeur prévoit de retourner dès le mois prochain sur le marché des obligations non sécurisées, duquel il est absent depuis qu'a éclaté, en septembre 2015, le scandale de fraude aux tests d'émissions de ses véhicules diesel, a déclaré son directeur financier, Frank Witter.

VW n'a encore pris de décision concernant une prolongation du prêt relais de 20 milliards d'euros obtenu de banques en décembre dernier pour l'aider à supporter le coût du scandale, a-t-il ajouté.

Le groupe doit réduire les coûts de ses activités en Allemagne pour financer son développement dans la voiture électrique, alors même que ses comptes sont déjà grevés par les litiges liés

En outre, sur la période traditionnellement creuse de juillet à septembre, la suspension de la livraison de pièces détachées par deux fournisseurs en août, pour protester contre la dénonciation de contrats par VW, a provoqué une baisse d'environ 20.000 unités de la production de ses modèles Golf et Passat dans ses usines de Wolfsburg et Emden.

  Suite...

 
Volkswagen affiche une chute de plus de moitié du bénéfice d'exploitation de sa marque phare au troisième trimestre, ce qui tend à renforcer les arguments de la direction en faveur d'une réduction des coûts de cette division. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer