October 26, 2016 / 6:17 AM / in 9 months

Banco Santander fait mieux que prévu au 3e trimestre

4 MINUTES DE LECTURE

Banco Santander a annoncé mercredi un bénéfice net trimestriel supérieur aux attentes, en hausse de 1% par rapport à la même période de l'an dernier, soutenu par ses bonnes performances sur le marché brésilien. /Photo d'archives/Pilar Olivares

MADRID (Reuters) - De bonnes performances au Brésil ont permis à Banco Santander de réaliser au troisième trimestre un bénéfice meilleur que prévu, en compensant la faiblesse des marchés espagnol et britannique, une bonne surprise qui a propulsé le titre à un pic de six mois.

Le groupe espagnol, deuxième banque de la zone euro par sa capitalisation derrière BNP Paribas, a publié mercredi un bénéfice net trimestriel de 1,7 milliard d'euros, en hausse de 1% par rapport à la même période de l'an dernier, alors que les analystes attendaient en moyenne 1,5 milliard, selon une enquête Reuters.

La croissance des activités au Brésil lui a en effet permis de résister aux pressions actuelles sur les marges des banques européennes, qui handicapent l'ensemble du secteur dans un contexte de taux d'intérêt bas ou négatifs.

L'action Santander gagnait 0,97% à 10h10 GMT, la deuxième plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, à 4,484 euros après un pic à 4,534 euros, son plus haut niveau depuis le mois d'avril, alors que l'indice des valeurs bancaires en Europe perdait 0,4%.

Les résultats du groupe au Brésil se sont améliorés pour le deuxième trimestre d'affilée, avec un bénéfice net et un revenu net d'intérêts en hausse par rapport au trimestre précédent comme sur un an, alors qu'une sévère récession dans le pays avait pesé sur la rentabilité l'an dernier.

Santander avait revu le mois dernier ses objectifs de rentabilité en expliquant que le contexte de marché s'était dégradé en Espagne et en Grande-Bretagne.

Pas Encore D'impact Sensible Du Brexit

Mercredi, sa présidente, Ana Botin, a dit que Santander restait bien placée pour atteindre ses objectifs cette année et l'an prochain malgré le niveau défavorable des taux d'intérêt et le vote britannique pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Nous nous attendons à finir 2016 avec une hausse du profit par rapport à l'an dernier, ce qui nous permettra d'augmenter le dividende par action comme le bénéfice par action", a-t-elle dit dans un communiqué.

Au Royaume-Uni, Santander dit s'attendre à ce que ses marges bénéficiaires restent "globalement stables" mais anticipe aussi une baisse de la confiance du consommateur et de la croissance économique en raison du Brexit. Ses résultats au Royaume-Uni sont affectés par la chute de la livre sterling, qui a perdu près de 17% de sa valeur face à l'euro depuis le scrutin du 23 juin.

"Bien que nous n'ayons pas constaté d'impact sensible sur notre activité depuis le référendum sur l'UE, nous nous attendons à un environnement macroéconomique plus difficile à l'avenir", a dit le directeur de la branche britannique du groupe, Nathan Bostock.

Des annonces de jeudi, les analystes de Jefferies retiennent surtout les performances en Amérique latine, et en particulier au Brésil et au Mexique, où les résultats ont dépassé le consensus d'environ 20% selon eux.

"La baisse du revenu net d'intérêts et l'augmentation des provisions (pour créances douteuses) au Brésil ternit un peu l'ensemble", ajoutent-ils dans une note.

Le revenu net d'intérêts de l'ensemble du groupe est revenu 7,8 milliards d'euros sur le trimestre juillet-septembre, en baisse de 2,3% par rapport à la même période de 2015.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below