Syngenta s'efforce de rassurer sur sa fusion avec ChemChina

mardi 25 octobre 2016 12h52
 

par Michael Shields et Oliver Hirt

ZURICH (Reuters) - Syngenta, le premier fabricant mondial de pesticides qui a accepté d'être racheté par le groupe public chinois ChemChina , s'est efforcé mardi de rassurer les investisseurs en déclarant que son rachat devrait être finalisé au premier trimestre 2017.

A Pékin, une source proche du dossier a déclaré que ChemChina était disposé à proposer des concessions supplémentaires pour obtenir le feu vert de la Commission européenne à l'acquisition de Syngenta, annoncée en février pour un montant de 43 milliards de dollars (39,6 milliards d'euros).

Le secteur de l'agrochimie est en pleine effervescence avec le mariage annoncé des géants américains Dow Chemical et DuPont, une fusion à 130 milliards de dollars, tandis que l'allemand Bayer a mis sur la table 66 milliards de dollars pour reprendre Monsanto, le numéro un mondial des semences.

"Dans un contexte de consolidation de l'industrie, les régulateurs dans l'Union européenne et ailleurs ont récemment demandé des informations supplémentaires, et nous nous attendons maintenant à ce que le processus réglementaire se poursuive jusqu'au premier trimestre 2017", a déclaré dans un communiqué Syngenta, qui tablait jusqu'ici sur une finalisation avant la fin de cette année.

"ChemChina et Syngenta restent pleinement engagés dans la transaction et confiants dans sa conclusion", a ajouté le groupe suisse.

Interrogé ensuite par Reuters, le directeur général Erik Fyrwald a dit s'attendre à ce que l'opération soit finalisée vers la fin du premier trimestre et a ajouté n'avoir eu aucune indication de l'UE ou des Etats-Unis laissant penser qu'elle serait rejetée, malgré l'ouverture probable d'une enquête approfondie de la Commission européenne.

L'action Syngenta avait chuté de plus de 9% en Bourse lundi après l'annonce par la CE que ChemChina n'avait proposé aucune concession en vue du rachat du groupe suisse de pesticides et de semences.

La procédure d'examen rapide de la CE court jusqu'au 28 octobre, après quoi elle pourrait ouvrir une enquête approfondie. "Je pense que c'est probable et nous nous y attendons, mais ce n'est pas certain", a dit Erik Fyrwald.   Suite...

 
Syngenta, le premier fabricant mondial de pesticides qui a accepté d'être racheté par le groupe public chinois ChemChina, a fait savoir mardi que le processus régulatoire avait pris du retard et devrait être achevé au premier trimestre 2017 et non plus avant la fin de cette année comme il l'avait initialement prévu. /Photo d'archives/REUTERS/Edgar Su