Bons débuts de la boutique de cognac Louis XIII à Pékin

lundi 24 octobre 2016 18h53
 

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Rémy Martin n'exclut pas d'ouvrir d'autres boutiques dédiées à Louis XIII, son cognac d'exception, après le succès d'un tout premier magasin qui a ouvert en Chine, où il commence à récolter les fruits du changement de stratégie du groupe Rémy Cointreau.

Le groupe a ouvert le 20 septembre à Pékin une boutique dédiée à ces flacons ultra haut de gamme vendus environ 3.000 dollars pièce, dans le "mall" de Shin Kong Place, non loin des marques Berluti (groupe LVMH) ou Hermès.

"C'est une première pour l'industrie. Il s'agit d'une vraie boutique de luxe qui nous permet de sortir des frontières habituelles des vins & spiritueux", a déclaré à Reuters Eric Vallat, directeur général de Rémy Martin, lors d'une interview.

Le magasin dédié à ces carafes renfermant plus d'un millier d'eaux-de-vie de 40 à 100 ans d'âge "marche très bien", a-t-il ajouté, précisant être aujourd'hui "très sollicité pour d'autres boutiques alors qu'il a fallu se battre pour la première".

"On ne s'interdit rien", a-t-il répondu à la question de savoir si d'autres magasins étaient envisageables en Chine, aux Etats-Unis ou en Europe.

Après trois ans de baisse continue - les mesures anti-corruption de Pékin ayant laminé les pratiques des cadeaux d'affaires -, les grands acteurs du cognac, Hennessy (groupe LVMH), numéro un mondial du secteur, Martell (groupe Pernod Ricard) et Rémy Martin semblent voir le bout du tunnel en Chine.

Mais à ce jour, seul Rémy Cointreau a dit tabler sur un retour, pour son exercice en cours, à une progression de ses ventes de cognac dans le pays.

  Suite...

 
Rémy Martin n'exclut pas d'ouvrir d'autres boutiques dédiées à Louis XIII, son cognac d'exception, en Chine après le succès d'un tout premier magasin qui a ouvert le 20 septembre à Pékin. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau