Pernod Ricard fait mieux que prévu grâce aux USA et à la Chine

jeudi 20 octobre 2016 11h52
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a accéléré le pas cet été et fait mieux qu'attendu, porté par les Etats-Unis et par une amélioration en Chine, où les ventes de son cognac Martell ont renoué avec la croissance.

La croissance du numéro deux mondial des spiritueux a atteint 4% à taux de change constants au premier trimestre de son exercice décalé 2016-2017 (après un recul de 1% au trimestre précédent), dépassant nettement les 2,9% attendus par le consensus réalisé par Inquiry Financial pour Reuters.

Ces chiffres jugés encourageants par les analystes sont salués par le marché. En Bourse, le titre Pernod Ricard gagne 1,84% à 11h30, signant la meilleure performance de l'indice CAC 40, quasi inchangé au même moment (+0,17%).

"Après plusieurs années difficiles, la croissance commence à repartir de l'avant", commentent les analystes de Jefferies.

Un autre analyste estime que Pernod Ricard "voit les difficultés en Chine et celles d’Absolut aux USA se résorber" et évoque un "trimestre de belle facture".

Après des années plombées par les mesures anti-corruption de Pékin, Pernod Ricard comme ses concurrents LVMH (propriétaire de Hennessy) et Rémy Cointreau (Rémy Martin) voit le bout du tunnel pour son cognac en Chine.

Ses ventes se sont redressées et ont signé une progression de 3% dans le pays entre juillet et septembre (après une baisse de 9% au cours du dernier exercice), a déclaré à Reuters le directeur financier du groupe, Gilles Bogaert.

Surtout, celles de son cognac haut de gamme Cordon Bleu sont en nette amélioration, alors que jusqu'ici la progression des variétés les moins chères destinées aux classes moyennes (Noblige et Distinction) ne permettait pas de compenser, en valeur, la baisse des qualités supérieures.   Suite...

 
Pernod Ricard a vu sa croissance organique accélérer au premier trimestre de son exercice décalé 2016-2017, grâce à une solide dynamique aux Etats-Unis et une amélioration en Chine où les ventes de son cognac Martell ont renoué avec la croissance. /Photo prise le 11 février 2016/REUTERS/Jacky Naegelen