STX pourra être vendu en bloc ou en deux entités

mardi 18 octobre 2016 13h31
 

SEOUL (Reuters) - Un tribunal sud-coréen a décidé mardi que le groupe STX, propriétaire à 66% des chantiers navals de Saint-Nazaire, serait vendu en deux entités ou en bloc, avec une préférence pour cette dernière solution.

Selon le texte de la publication obligatoire ordonnée par le tribunal dans des journaux sud-coréens qui paraîtront mercredi et que Reuters a pu consulter, "les parties intéressées peuvent présenter des offres pour les deux entités (STX France et South Korea’s STX Offshore & Shipbuilding-NDLR) ou une des entités".

Un porte-parole de STX Offshore a précisé que le tribunal a exprimé sa préférence pour la vente en bloc.

Le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue, a déclaré avant que la décision ne soit connue, que le choix de repreneurs pour les chantiers navals de Saint-Nazaire pourrait attendre début 2017.

Les carnets de commandes des chantiers de Saint-Nazaire sont pleins et les syndicats, comme les élus locaux, redoutent que la reprise de STX France par un groupe étranger n'ouvre la porte à une main mise chinoise sur cette activité florissante.

Paris a deux moyens de s'opposer à un projet de reprise contraire aux intérêts français : la minorité de blocage d'un tiers détenue par l'Etat au sein de STX France et le classement des chantiers dans les industries dites stratégiques.

Selon le sénateur socialiste de Loire-Atlantique Yannick Vaugrenard, qui a parlé de ce dossier avec Christophe Sirugue, une solution privilégiée est une prise de participation du constructeur naval militaire DCNS, dont l'Etat français est actionnaire à hauteur de 62%.

Le tour de table serait complété par le constructeur naval néerlandais Damen et deux des principaux clients des chantiers de Saint-Nazaire, l'armateur italien Mediterranean Shipping Company (MSC) et le croisiériste américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), a précisé à Reuters cet élu.

DCNS regarde "de près" l'opportunité d'une participation minoritaire dans les chantiers de Saint-Nazaire, a déclaré mercredi son PDG Hervé Guillou.   Suite...

 
Un tribunal sud-coréen a décidé que le groupe STX, propriétaire à 66% des chantiers navals de Saint-Nazaire, serait vendu en deux entités ou en bloc, avec une préférence pour cette dernière solution.  /Photo d'archives/REUTERS/Stephane Mahe