L'Europe ne débloque qu'en partie la nouvelle aide à la Grèce

lundi 10 octobre 2016 21h11
 

par Francesco Guarascio et Jan Strupczewski

LUXEMBOURG (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont émis lundi une appréciation positive au sujet du dernier train de mesures adopté par la Grèce mais n'ont accepté de lui verser qu'une partie des 2,8 milliards d'euros de la nouvelle tranche d'aide prévue, repoussant à la fin du mois le paiement du solde.

L'Eurogroupe salue dans un communiqué la mise en oeuvre par les autorités grecques de la série de 15 "actions préalables" posées comme condition au versement d'une enveloppe de 1,1 milliard d'euros, qui ira au paiement des intérêts de la dette.

Il prend également acte des progrès réalisés en matière de paiement des arriérés de l'Etat grec, mais note le "délai" requis pour achever de lui transmettre les données nécessaires, ce qui devrait être fait d'ici la fin du mois.

"Une évaluation positive par les institutions de l'effacement par la Grèce des arriérés nets ouvrirait la voie à l'approbation par le conseil d'administration du MES (Mécanisme européen de stabilité) du paiement de 1,7 milliard d'euros supplémentaires", ajoute le communiqué.

"Cela prend du temps" de réunir toutes les données, a déclaré le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijssebloem, lors d'une conférence de presse.

"Nous sommes convaincus que tout ira bien", a-t-il ajouté.

Pour obtenir le versement de cette nouvelle tranche d'aide, la Grèce devait adopter un paquet de 15 réformes, dont la dernière a été approuvée au cours du week-end.

  Suite...

 
Les ministres des Finances de la zone euro n'ont débloqué que 1,1 milliards d'euros à la Grèce, repoussant à la fin du mois le paiement du solde de la nouvelle tranche d'aide, qui sera de 2,8 milliards d'euros au total. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic