Renault va poursuivre son pari russe en recapitalisant Avtovaz

lundi 10 octobre 2016 17h10
 

par Gleb Stolyarov et Laurence Frost

MOSCOU/PARIS (Reuters) - Renault ne démord pas de son pari russe et votera avec les autres actionnaires d'Avtovaz pour une recapitalisation du constructeur automobile en difficulté à hauteur de 85 milliards de roubles (environ 1,1 milliard d'euros), une opération dans laquelle le groupe français pourrait être le seul contributeur à débourser du cash.

Renault devrait financer la majeure partie - voire la totalité - de l'augmentation de capital en numéraire ouverte au public dès la fin 2016 puisqu'il s'est engagé à souscrire jusqu'à 25 milliards de roubles (350 millions d'euros environ), soit 30% de l'opération totale, sous réserve du feu vert des actionnaires réunis lundi en assemblée générale extraordinaire.

Le plan de bataille, qui prévoit aussi dans un deuxième temps une conversion de créances en actions, aboutira à renforcer le contrôle de Renault, qui doublera quasiment sa participation dans Avtovaz et consolidera celui-ci dans ses comptes, tandis que Nissan et le groupe public Russian Technologies se laisseront au contraire diluer.

Selon une source proche d'un des actionnaires, Renault pourrait monter jusqu'à 72,5%, tandis que Nissan passerait de 12,5% à 5,5% et Russian Technologies de 25% à 11% environ.

L'augmentation de capital est également ouverte aux actionnaires minoritaires d'Avtovaz, qui détiennent 25% du capital.

La recapitalisation, vitale pour le constructeur russe, doit lui permettre de faire face à ses engagements financiers et de poursuivre sa restructuration. Si le fabricant de la Lada détient aujourd'hui plus de 30% du marché russe avec ses partenaires Renault et Nissan, il a beaucoup souffert du marasme économique subi par le pays, imputable notamment à l'effondrement des cours du pétrole et aux sanctions économiques adoptées après l'annexion de la Crimée.

PROFITER DE LA REPRISE, QUAND ELLE VIENDRA   Suite...

 
L'entrée d'une usine du constructeur automobile russe Avtovaz. Renault votera avec les autres actionnaires d'Avtovaz pour une recapitalisation de la société en difficulté à hauteur de 85 milliards de roubles (environ 1,1 milliard d'euros). Renault pourrait monter jusqu'à 72,5% du capital. /Photo d'archives/REUTERS/Gleb Stolyarov