Avec le Streetscooter, Deutsche Post veut s'affranchir de VW

jeudi 6 octobre 2016 20h01
 

par Edward Taylor

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Post a en toute discrétion conçu et construit sa propre camionnette de livraison électrique, exploitant les nouvelles percées technologiques au grand dam de Volkswagen, son fournisseur historique.

Pour l'instant, le groupe de messagerie et de logistique emploie lui-même ce nouveau modèle pour répondre à une demande croissante liée au commerce électronique, remplaçant ainsi des utilitaires VW, avec aucune pollution à la clé.

Mais il décidera d'ici la fin de l'année s'il y a lieu de vendre lui-même le Streetscooter, donc d'entrer en concurrence directe avec les constructeurs.

L'évolution des logiciels de production permet à des groupes tels que Deutsche Post et Google, comme à des start-up, de faire concevoir, construire et tester par des équipementiers tiers des prototypes sans avoir à recruter des ingénieurs par milliers et sans investir massivement dans des usines.

Ces prestataires ont bénéficié du fait que les grands constructeurs ont externalisé leur recherche-développement pour faire baisser leurs charges après la crise financière de 2008-2009.

Ils fournissent à présent 80% des composants d'un véhicule contre 56% environ dans les années 1980 et forment un réseau auquel de nouveaux venus ont abondamment recours pour leurs futures voitures autonomes.

"Nous ne réinventons pas la roue, à dessein. Nous ne produisons pas le moindre composant nous-mêmes; tout vient d'un fournisseur", a dit à Reuters Wim Neidlinger, directeur du développement de la division Streetscooter de Deutsche Post.

Le groupe a précisé qu'il avait décidé de mettre lui-même la main à la pâte lorsque les constructeurs classiques ont refusé de concevoir les véhicules électriques qu'il souhaitait, la production n'étant pas à leurs yeux assez importante en quantité pour être intéressante.   Suite...

 
Deutsche Post a en toute discrétion conçu et construit sa propre camionnette de livraison électrique, baptisée Streetscooter, exploitant les nouvelles percées technologiques au grand dam de Volkswagen, son fournisseur historique. Le groupe de messagerie et de logistique décidera d'ici la fin de l'année s'il y a lieu de vendre lui-même le Streetscooter. /Photo prise le 23 août 2016/REUTERS/Thilo Schmuelgen