3 octobre 2016 / 08:22 / il y a un an

L'industrie accélère dans la zone euro, portée par la demande

LES PMI MANUFACTURIERS

LONDRES, Reuters - L'activité manufacturière de la zone euro a connu une accélération en septembre grâce à une demande en hausse dans l'union monétaire et en dehors, ce qui s'est traduit par davantage d'embauches de la part des usines, montre une enquête publiée lundi.

L'indice manufacturier définitif de l'enquête réalisée par le cabinet Markit auprès des directeurs d'achats (PMI) s'affiche à 52,6 pour le mois dernier, comme en première estimation, après 51,7 en août. Il se maintient ainsi assez nettement au-dessus du seuil de 50 séparant la contraction de la croissance.

Le sous-indice des nouvelles commandes grimpe à 53,4 après avoir touché en août un creux de 18 mois, à 51,4. L'indice des nouvelles embauches est en progression lui aussi.

"Pour une région frappée par un taux de chômage plutôt élevé, le fait que l'accélération (de l'activité) se traduise par davantage d'emplois est un nouvelle particulièrement bonne", relève Chris Williamson, économiste de Markit.

Les chiffres sont toutefois inégaux et la croissance est concentrée sur l'Allemagne et certains de ses voisins. Dans certains pays, comme l'Espagne, l'Italie et l'Irlande, la croissance est nettement moins forte qu'elle l'a été plus tôt cette année.

En France, l'activité dans le secteur manufacturier a montré des signes de stabilisation le mois dernier avec une très légère progression de la production et un ralentissement du repli des nouvelles commandes. A 49,7, le secteur reste toutefois en contraction.

"Le message essentiel de l'enquête de septembre est que l'économie manufacturière de la zone euro continue de croître à un rythme soutenu et encourageant", écrit Chris Williamson.

"Le souci, c'est que la reprise est inégale, de manière inquiétante."

Une autre inquiétude concerne l'activité des services à la veille de la publication, mercredi, des indices PMI de ce secteur pour la zone euro, attendus au plus bas depuis fin 2014.

"Le tableau montre de légères améliorations récentes des perspectives pour le secteur manufacturier mais la grande question demeure ce qu'il en est du secteur des services", explique Ben May, d'Oxford Economics.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below