Dior mise sur Maria Chiuri pour séduire les jeunes générations

vendredi 30 septembre 2016 17h49
 

par Pascale Denis et Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - Christian Dior a présenté vendredi la première collection de sa nouvelle directrice artistique Maria Grazia Chiuri, première femme placée à la tête de la création de la prestigieuse maison de couture française.

Très attendue, l'Italienne de 52 ans a livré un vestiaire en noir et blanc, mêlant courts blousons en cuir, plastrons d'escrime ou emblématiques vestes "Bar" à d'amples jupons brodés en voile.

"Elle a une vision globale pour la marque", a déclaré à Reuters Sidney Toledano, PDG de Dior. "Outre son grand talent, Maria Grazia apporte aussi, en tant que femme, un ancrage dans la réalité et une proximité avec les artisans", a-t-il dit.

En tandem avec Pierpaolo Piccioli, la créatrice a été l'artisan du succès de Valentino, qui signe une des plus fortes croissances du luxe et dont les ventes ont grimpé de 48% en 2015 pour dépasser le milliard d'euros.

Elle a aussi une expérience reconnue dans la maroquinerie. Passée chez Fendi (autre marque du groupe LVMH), elle a signé plusieurs best sellers de la griffe romaine.

La maroquinerie, qui dégage des marges nettement plus élevées que le prêt-à-porter, représente un peu plus de la moitié du chiffre d'affaires de Dior, selon les analystes.

Maria Grazia Chiuri a aussi une grande maîtrise des réseaux sociaux - comme en témoigne la présence de Valentino sur Instagram, réseau fétiche de la mode - à l'heure où ces médias bousculent la concurrence entre les marques.

Les jeunes générations ultra connectées, qui ont grandi avec internet, constituent le vivier des griffes de luxe mais consomment différemment de leurs aînées.   Suite...

 
Christian Dior a présenté vendredi la première collection de sa nouvelle directrice artistique Maria Grazia Chiuri, première femme placée à la tête de la création de la prestigieuse maison de couture française. L'Italienne de 52 ans, qui a livré un vestiaire en noir et blanc, vise notamment les jeunes générations ultra connectées grâce a sa grande maîtrise des réseaux sociaux. /Photo prise le 30 septembre 2016/REUTERS/Gonzalo Fuentes