Cryan s'efforce de calmer la tempête autour de Deutsche Bank

vendredi 30 septembre 2016 15h38
 

par Andreas Kröner et Maiya Keidan

FRANCFORT/LONDRES (Reuters) - John Cryan, président du directoire de Deutsche Bank, s'est efforcé vendredi de rassurer les salariés de la banque allemande malgré une nouvelle tempête boursière provoquée par la crainte de voir des fonds spéculatifs donner le coup d'envoi d'une vague de départs au sein de la clientèle de l'établissement.

Après avoir chuté de près de 9% en début de séance pour tomber à un plus bas historique de 9,898 euros, le titre effaçait une partie de ses pertes en Bourse de Francfort et cédait 4,92% à 10,34 euros vers 10h21 GMT pour une capitalisation boursière ramenée à environ 15 milliards d'euros.

Perçue comme un établissement fragile depuis plusieurs mois, Deutsche Bank a été un peu plus affaiblie mi-septembre avec la décision du département américain de la Justice de réclamer à son encontre une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) pour la vente de titres adossés à des actifs immobiliers avant la crise des "subprimes".

Le gouvernement allemand a démenti mercredi préparer le moindre plan de sauvetage pour la première banque du pays, dont les problèmes réveillent chez les investisseurs le souvenir de la crise financière de 2008 déclenchée par la faillite de Lehman Brothers aux Etats-Unis.

Dans un message interne que Reuters a pu consulter, John Cryan dénonce les "spéculations" au sujet du départ de "quelques" clients parmi les fonds spéculatifs et reproche à "certaines forces" d'être à l'origine d'informations de presse déstabilisantes pour la banque.

CRYAN INVITE À "REGARDER LE TABLEAU DANS SON ENSEMBLE"

Des sources ont déclaré à Reuters qu'un important fonds spéculatif d'Asie avait retiré au cours des deux derniers jours pour 50 millions de dollars de titres déposés en garantie auprès de Deutsche Bank. D'autres sources ont dit que ce phénomène s'était produit ailleurs mais à une moindre échelle.   Suite...

 
John Cryan, président du directoire de Deutsche Bank, s'est efforcé vendredi de rassurer les salariés de la banque allemande malgré une nouvelle tempête boursière provoquée par la crainte de voir des fonds spéculatifs donner le coup d'envoi d'une vague de départs au sein de la clientèle de l'établissement. /Photo prise le 30 septembre 2016/REUTERS/Kai Pfaffenbach