September 28, 2016 / 4:11 PM / 10 months ago

Les Bourses européennes terminent en hausse

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, grâce entre autres à des déclarations rassurantes sur la situation de Deutsche Bank.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur une hausse de 0,77% (+33,77 points) à 4.432,45 points. Le Footsie britannique a pris 0,61% et le Dax allemand 0,74%. L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,68%, le FTSEurofirst 300 de 0,65% et le Stoxx 600 de 0,7%.

Deutsche Bank, dont la chute (près de -20% en huit séances) avait tiré les marchés européens à la baisse ces derniers jours en raison des inquiétudes sur sa situation, a fini sur un gain de 2,04%, la meilleure performance de l'EuroStoxx 50. Le gouvernement allemand a démenti travailler à un plan d'aide d'urgence pour la première banque du pays.

Le seul indice sectoriel Stoxx à finir la journée dans le rouge a été celui de l'immobilier, qui a cédé 0,01%. Celui des banques a repris 0,57%, celui du pétrole et du gaz 0,71%, celui des médias 1,61%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en légère baisse, le Dow Jones abandonnant 0,1% et le Nasdaq 0,25%. Les actions américaines souffrent entre autres de l'annonce par Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, d'une prochaine révision en baisse de la prévision de croissance de l'organisation pour les Etats-Unis.

De son côté, Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, n'a que peu évoqué la situation économique et la politique monétaire lors de son audition à la Chambre des représentants, répétant que la Fed n'avait aucun calendrier pré-établi de remontée des taux d'intérêt.

Elle a revanche annoncé que la banque centrale allait modifier les modalités de ses tests de résistance bancaires, ce qui pourrait se traduire par une augmentation des besoins de fonds propres pour certaines banques.

Sur le marché des changes, le dollar progresse légèrement face aux autres grandes devises et l'euro est repassé sous 1,12 dollar.

Le marché pétrolier, lui, évolue en dents de scie après les chiffres hebdomadaires des stocks aux Etats-Unis, l'augmentation des réserves d'essence ayant fini par prendre le pas sur la baisse des stocks de brut.

Sur le front de l'Opep, l'Arabie saoudite a légèrement assoupli sa position officielle mais un accord limitant la production globale de brut semble encore loin d'être acquis.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 1% à 45,12 dollars et le Brent 1,28% à 46,56 dollars.

Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below