September 26, 2016 / 4:21 PM / 10 months ago

Les Bourses européennes finissent en net repli

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé lundi en nette baisse, entraînées par les valeurs financières, au premier rang desquelles Deutsche Bank tombée à un plus bas historique.

À Paris, l'indice CAC 40 a perdu 1,8% (80,84 points) à 4.407,85 points. Le Footsie britannique a cédé 1,32% et le Dax allemand 2,19%. L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 1,86%, le FTSEurofirst 300 1,53% et le Stoxx 600 1,55%.

Wall Street est aussi en baisse, quoique moins forte, au moment de la clôture en Europe, les investisseurs se montrant prudents avant le premier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump dans la course à la Maison blanche.

Tous les secteurs ont fini dans le rouge en Europe, assurances (-2,40%) et banques (-2,32%) étant les valeurs les plus malmenées, à l'image d'Axa (-4,45%), BNP Paribas (-3,27%) et Société Générale (-2,95%), les trois plus fortes baisses du CAC 40.

Deutsche Bank a pour sa part plongé de 7,54% à 10,55 euros à Francfort, soit tout juste au-dessus d'un creux historique à 10,54 euros touché en cours de séance. Les inquiétudes grandissent quant à la situation financière de la banque allemande depuis que le département américain de la Justice a réclamé une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) à son encontre pour la vente de titres adossés à des prêts immobiliers (MBS) avant la crise des "subprimes". Certains investisseurs redoutent désormais une augmentation de capital.

Contre la tendance, l'allemand Lanxess a bondi de 8,14% après l'annonce du rachat du chimiste américain de spécialité Chemtura.

Les cours du pétrole prennent plus de 3% dans l'attente des résultats de la réunion entre pays producteurs en Algérie, qui pourrait déboucher sur un accord en vue de parvenir à un gel des niveaux de production.

Une partie des investisseurs redoutent une victoire du républicain Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis et, dans l'attente du débat de ce soir, le dollar s'affaiblit face à un panier de devises de référence (-0,35%) et face à l'euro (-0,42%), au-dessus de 1,1270 dollar.

Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below