La BoE voit le Brexit peser sur l'investissement et l'emploi

mercredi 21 septembre 2016 17h11
 

par David Milliken

LONDRES (Reuters) - L'investissement et l'emploi devraient connaître une croissance nulle en Grande-Bretagne sur l'année qui vient dans le sillage du vote pour une sortie de l'Union européenne, prédit une enquête de la Banque d'Angleterre (BoE) qui laisse la porte ouverte à une nouvelle hausse de taux cette année.

Les agents régionaux de la BoE qui parlent aux entrepreneurs à travers le pays ont constaté jusqu'à présent une certaine résistance du côté de la consommation des ménages et de l'immobilier. Mais ils ont également relevé une réticence grandissante des entreprises à investir et à embaucher.

"Les intentions en matière d'investissement ont baissé et signalent une stabilisation des dépenses d'investissement et des embauches sur les six à 12 mois à venir", écrit la BoE.

Les projets d'investissement des entreprises britanniques sont au plus bas depuis 2010, selon l'enquête.

Les indicateurs récents montrent que l'économie britannique a plutôt bien résisté jusqu'ici aux effets du référendum du 23 juin dernier.

Depuis le vote sur le Brexit, la livre sterling a perdu plus de 10% contre le dollar, ce qui a soutenu les exportations britanniques et contribué à limiter le choc économique que de nombreux prévisionnistes redoutaient.

Les conséquences à long terme demeurent cependant imprévisibles.

  Suite...

 
L'investissement et l'emploi devraient connaître une croissance nulle en Grande-Bretagne sur l'année qui vient dans le sillage du vote pour une sortie de l'Union européenne, prédit une enquête de la Banque d'Angleterre (BoE) qui laisse la porte ouverte à une nouvelle hausse de taux cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Stefan Wermuth