Wall Street stable en clôture, rebond des banques, Apple pèse

lundi 19 septembre 2016 23h23
 

par Lewis Krauskopf

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note stable lundi, la hausse des valeurs bancaires ayant compensé le recul d'Apple, dans un marché nerveux à la veille de la réunion de deux jours de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Les investisseurs et les économistes pensent que la Fed optera pour le statu quo à l'issue de sa réunion de mardi et mercredi et attendra sa réunion du mois de décembre pour relever les taux d'intérêt. Ils resteront toutefois attentifs au discours de la présidente Janet Yellen.

L'indice Dow Jones a cédé 3,63 points, soit 0,02%, à 18.120,17 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,04 point, inchangé, à 2.139,12 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 9,54 points (-0,18%) à 5.235,03 points.

Après un début de séance en hausse, l'indice S&P-500 de référence des gérants est retombé dans la journée, passant brièvement en territoire négatif. Au cours des six dernières séances, le S&P a affiché quatre fois des variations supérieures à 1%, en fonction des anticipations sur la décision de la Fed.

"Le marché a fluctué dans tous les sens. Il a été dominé par la menace d'une hausse des taux d'intérêt", dit Jake Dollarhide de Longbow Asset Management.

"La plupart des investisseurs ont le sentiment que le marché haussier le moins rassurant qu'ils aient connu de mémoire récente sera sapé à la base par une hausse de taux que la Fed menace de mettre en oeuvre à très court terme."

Néanmoins, l'indice S&P des financières a repris 0,49% après avoir perdu 1,3% la semaine dernière à la suite d'appels à la prudence de responsables de la Fed. Les banques ont été surtout recherchées: JPMorgan a pris 0,56%, Bank of America 0,64% et Wells Fargo 1,28%.

L'indice du secteur immobilier a également bien progressé, de 0,97%, l'une des deux meilleures performances sectorielles, avec les services collectifs (+0,99%), pour son premier jour en tant que grand indice sectoriel du S&P 500, étant sorti de celui des valeurs financières.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS