Wall Street termine dans le rouge, Apple monte encore

mercredi 14 septembre 2016 23h37
 

par Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en léger recul en mercredi, malgré la bonne tenue du secteur technologique mené par Apple, sous le coup du repli du pétrole, dans un climat de spéculations autour de la prochaine hausse des taux de la Fed.

L'indice Dow Jones a effacé ses gains en fin de séance pour finir en baisse de 31,98 points, soit 0,18%, à 18.034,77 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 1,25 point, soit 0,06%, à 2.125,77. Le Nasdaq Composite a pris en revanche 18,52 points (+0,36%) à 5.173,77 points.

Le climat général reste à l'aversion au risque sur fond de hausse des rendements obligataires en raison d'inquiétudes sur la capacité des banques centrales à relancer la croissance.

Les investisseurs s'interrogent toujours sur les intentions de la Réserve fédérale après des déclarations contrastées de ses responsables. S'ils penchent toujours majoritairement pour une seule hausse des taux cette année, en décembre, certains d'entre eux pensent qu'un relèvement dès ce mois-ci reste possible.

Dans ce contexte, la volatilité est de retour. Le S&P-500, qui avait varié de moins de 1% pendant 43 séances, a connu un écart plus important vendredi, lundi et mardi.

Reflétant la nervosité des investisseurs, l'indice Vix qui mesure la volatilité a encore augmenté de 1,62% à 18,14 points, son plus haut niveau depuis le 28 juin.

"Avec les valorisations élevées et les inquiétudes sur les politiques monétaires des banques centrales nous devrions rester dans un environnement agité", dit Eric Wiegand (U.S. Bank).

  Suite...

 
La Bourse de New York a terminé en léger recul en mercredi, malgré la bonne tenue du secteur technologique mené par Apple, sous le coup du repli du pétrole et dans un climat de spéculations autour de la prochaine hausse des taux de la Fed. Le Dow Jones a effacé ses gains en fin de séance et terminé en baisse de 0,18% à 18.034,77 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,06% mais le Nasdaq Composite a pris 0,36%. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri