Wall Street finit sans grand changement malgré la Fed et Apple

mercredi 7 septembre 2016 23h17
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini mercredi en ordre dispersé et sans grand changement, ni la Réserve fédérale avec son "livre beige" ni Apple avec le lancement d'un iPhone 7 n'ayant effectué d'annonce suffisamment spectaculaire pour soutenir réellement la tendance.

Cette séance est ainsi restée fidèle au calme qui prévaut depuis le début de l'été à la Bourse de New York, où l'indice S&P-500 n'a plus varié de 1%, à la hausse ou à la baisse, sur une séance depuis le 8 juillet.

L'indice Dow Jones a cédé 11,98 points, soit 0,06%, à 18.526,14. Le S&P-500, plus large et principale référence des investisseurs, est resté quasiment stable avec un recul limité à 0,33 point, soit 0,02%, à 2.186,15.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a pris en revanche 8,02 points, soit 0,15%, à 5.283,93, record de clôture, après avoir touché un pic historique en séance à 5.287,61.

Le Nasdaq a notamment profité de la progression du titre Apple (+0,61% à 108,36 dollars), même si les annonces de la firme de Cupertino, plus grosse capitalisation boursière mondiale, n'ont pas déclenché l'enthousiasme des investisseurs.

Le groupe californien a dévoilé mercredi son iPhone 7, smartphone résistant à l'eau et équipé d'un appareil photo haute résolution, et il a annoncé l'arrivée du jeu Super Mario sur ce nouvel appareil et celle de Pokemon Go sur la nouvelle version de l'Apple Watch.

Les améliorations apportées à l'iPhone, qui représente plus de la moitié du chiffre d'affaires d'Apple, paraissent toutefois marginales aux yeux de nombreux observateurs.

La Fed, de son côté, n'a guère modifié la perception des investisseurs sur son calendrier de relèvement des taux.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS