Le déficit commercial de la France s'est creusé en juillet

mercredi 7 septembre 2016 10h18
 

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est creusé à 4,51 milliards d'euros en juillet, sous l'effet notamment d'un rebond des achats d'hydrocarbures après la fin du mouvement social du printemps dans les raffineries, selon les statistiques CVS/CJO publiées mercredi par les Douanes.

Il fait suite à un déficit de juin de 3,45 milliards d'euros, quasiment inchangé par rapport à sa première estimation (3,44 milliards).

Sur les sept premiers mois de 2016, le déficit cumulé atteint 28,6 milliards contre 26,1 milliards un an plus tôt.

En juillet, les importations ont bondi de 2,4% à 41,4 milliards d'euros, alors que les exportations sont restées quasi stables (+0,2% à 36,9 milliards).

Les Douanes font état d'une aggravation d'un milliard d'euros du déficit des hydrocarbures naturels par rapport à juin avec la reprise d'activité des raffineries.

Pour l'ensemble des produits énergétiques, la diminution des importations de produits raffinés et la reprise des exportations d'essence ont permis de limiter ce déficit à 0,5 milliard.

Le déficit des seuls produits manufacturés a atteint 3,85 milliards d'euros contre 3,45 milliards un an plus tôt.

Le solde s'est notamment dégradé dans l'automobile, du fait d'une "nette diminution des exportations", et l'aéronautique, en raison "d’une poussée des achats combinée à un tassement des livraisons".

Les livraisons d'Airbus ont représenté 1,96 milliard d'euros (21 appareils) contre 2,85 milliards (32 appareils) en juin.   Suite...

 
LA BALANCE COMMERCIALE DE LA FRANCE