Wall Street salue avec modération les chiffres de l'emploi

vendredi 2 septembre 2016 22h39
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé vendredi en hausse, stimulée par la dernière statistique de l'emploi qui semble éloigner la possibilité d'une remontée des taux d'intérêt dès ce mois-ci aux Etats-Unis.

L'économie américaine a créé nettement moins d'emplois que prévu au moins d'août après deux mois consécutifs de créations de postes soutenues et la croissance du salaire horaire moyen a ralenti.

L'enthousiasme de la Bourse de New York a cependant été modéré et elle a réduit ses gains après avoir entendu un des "faucons" de la Réserve fédérale dire que l'heure était venue de relever à nouveau les taux.

L'indice Dow Jones a finalement gagné 0,39% (72,66 points) à 18.491,96 points. L'indice S&P-500, plus large, a pris 0,42% à 2.179,98 points et le Nasdaq Composite a progressé de 0,43% à 5.249,90 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow et le S&P-500 ont pris 0,5% et le Nasdaq 0,6%.

Les traders des futures de taux ne croient plus guère à une hausse des taux lors de la prochaine réunion de la Fed les 20 et 21 septembre - le baromètre FedWatch de CME Group ne donne qu'une maigre probabilité de 12%. Ils estiment en outre que la probabilité que la banque centrale relève les taux en décembre est à peine supérieure à celle qu'elle attende l'an prochain pour le faire.

Avant la statistique, les traders fixaient à 24% la probabilité d'une hausse des taux en septembre et à plus de 50% pour décembre.

"Ce n'est pas un chiffre contraignant pour la Fed et cela ne va pas lui forcer la main pour une hausse en septembre", dit Thomas Simons, analyste chez Jefferies.

Le dollar a fléchi après la statistique de l'emploi, de même que les rendements des Treasuries.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS