Parfums Vuitton, un lancement stratégique alors que le luxe cale

vendredi 2 septembre 2016 13h16
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Avec le lancement d'une collection de sept parfums, Louis Vuitton va pouvoir étendre son offre de produits "accessibles" et attirer davantage de visiteurs dans ses magasins, un enjeu crucial à l'heure où le luxe marque le pas.

La marque phare du groupe LVMH, qui avait lancé son premier jus en 1927 et son dernier en 1946, signe son retour dans la haute parfumerie.

Les sept fragrances conçues par le parfumeur Jacques Cavallier Belletrud seront d'abord vendues dans 180 magasins de la griffe, avant d'être disponibles dans l'ensemble de son réseau de 460 boutiques.

Ce lancement revêt un caractère stratégique à l'heure où les ventes du luxe sont plombées par le ralentissement chinois, la chute des flux touristiques en Europe pour cause d'attentats ou encore par le décrochage du marché de Hong Kong.

Vendus au prix de 200 euros le flacon de 100 millilitres, ces eaux de parfum devraient générer un trafic supplémentaire dans les magasins.

"Je pense que ce lancement est stratégique car Louis Vuitton a besoin d'étendre son offre de produits d'entrée de gamme pour attirer de nouveaux consommateurs vers la marque", souligne Luca Solca, analyste de BNP Paribas.

Par comparaison, Hermès propose une palette plus large de produits accessibles, tout en conservant son positionnement très haut de gamme sur ses emblématiques sacs.

  Suite...

 
Vuitton, la marque phare du groupe LVMH, qui avait lancé son premier jus en 1927 et son dernier en 1946, signe son retour dans la haute parfumerie. Tirés de la rose de Grasse, de la tubéreuse, du cuir ou du jasmin, les parfums ont pour nom "Contre moi", "Dans la peau" ou "Turbulences" et se présentent dans des flacons cylindriques, tous identiques, sobrement surmontés de capuchons noirs. /Photo prise le 2 septembre 2016/REUTERS/Christian Hartmann