Martin Bouygues prépare sa succession

mercredi 31 août 2016 16h45
 

par Gilles Guillaume et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Bouygues a franchi mercredi une nouvelle étape dans la préparation de la succession de son PDG avec la nomination de deux nouveaux directeurs généraux délégués aux côtés de Martin Bouygues.

Les résultats semestriels publiés parallèlement par l'entreprise de BTP, de médias et de télécoms montrent une solide performance de l'activité télécoms et sont salués en Bourse par une progression de plus de 2% de l'action Bouygues, qui signe l'une des plus fortes hausse de l'indice CAC 40.

Olivier Roussat, PDG de la filiale Bouygues Telecom, et Philippe Marien, directeur financier du groupe, sont nommés directeurs généraux délégués avec effet immédiat, une fonction où ils rejoignent Olivier Bouygues, frère de Martin Bouygues.

"Les problèmes de succession de Martin Bouygues (...) ne sont pas du tout un tabou", a déclaré celui-ci au cours d'une conférence de presse.

"J'ai souhaité faire évoluer la gouvernance du groupe. Je considère que ma responsabilité est de faire en sorte (...) de garantir au maximum une certaine pérennité dans l'avenir du groupe."

Martin Bouygues, qui a 64 ans, dirige le groupe depuis 1989. En s'entourant de trois DG délégués, il prépare son passage de relais à la tête de l'entreprise fondée en 1952 par son père Francis. Il avait indiqué en avril qu'il proposerait des résolutions au conseil d'administration dans les mois à venir pour faire évoluer sa fonction.

En revanche, une scission des postes de président et de directeur général n'est pas à l'ordre du jour, a-t-il précisé mercredi.

  Suite...

 
Bouygues a annoncé mercredi la nomination de deux nouveaux directeurs généraux délégués, nouvelle étape dans le processus de succession de Martin Bouygues, et confirmé ses objectifs 2016 après un premier semestre porté par le redressement des performances de Bouygues Telecom. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau