Le climat des affaires toujours à la peine en août

jeudi 25 août 2016 12h49
 

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires est resté quasiment stable ce mois-ci en France, retrouvant son niveau d'avril après des évolutions contrastées au cours des trois derniers mois.

Selon les données publiées jeudi par l'Insee, l'indicateur global du climat des affaires, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise interrogés dans le cadre de cette enquête mensuelle, s'inscrit en baisse d'un point, à 101, à peine au-dessus de sa moyenne de long terme, qui s'établit à 100.

Cet indicateur était remonté en mai à des plus hauts depuis l'été 2011, avant de rechuter en juin dans un contexte social tendu, sur fond de contestation de la loi Travail, puis de se redresser en juillet.

"L’économie française ne semble pas capable d’accélérer au-delà des rythmes actuels constatés sur le PIB", ce qui "n’est pas suffisant pour créer une dynamique auto-entretenue", estime Philippe Waechter, chef économiste de Natixis Asset Management, dans une note publiée sur son blog.

Par secteurs, l'indicateur de l'industrie manufacturière s'est inscrit à 101, perdant deux points par rapport à son niveau de juillet, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient stable.

L'HÉBERGEMENT-RESTAURATION REPLONGE

Celui des services a stagné à 101 mais au sein de cette catégorie, l'hébergement-restauration a chuté de huit points pour retomber à son niveau de juin, à 92, bien en-dessous de sa moyenne de long terme, qui s'élève à 100.

Les conséquences de l'attaque du 14 juillet à Nice pèsent sur cette branche, déjà affaiblie par les répercussions des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis.   Suite...

 
LE CLIMAT DES AFFAIRES