Les Bourses européennes commencent la semaine par une baisse

lundi 22 août 2016 18h13
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé lundi en baisse une séance pourtant commencée dans le vert, la prudence étant de mise chez les investisseurs à l'entame d'une semaine qui se conclura par un discours de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine.

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,24% (10,58 points) à 4.389,94 points. Le Footsie britannique a perdu 0,44% et le Dax allemand 0,47% tandis que l'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,26% et le FTSEurofirst 300 0,15%.

Wall Street est aussi orientée à la baisse au moment de la clôture européenne.

Janet Yellen doit intervenir en fin de semaine lors du symposium de banquiers centraux organisés à Jackson Hole, dans le Wyoming. La présidente de la Réserve fédérale pourrait donner des indications sur le calendrier de relèvement des taux aux Etats-Unis alors que plusieurs autres responsables de la Fed ont évoqué ces derniers jours la possibilité d'un nouveau tour de vis monétaire prochainement.

Malgré ce contexte, le dollar a effacé une partie de ses gains du début de journée face à l'euro, aux alentours de 1,1315.

Aux valeurs en Europe, le suisse Syngenta a bondi de plus de 10%, la meilleure performance de l'indice paneuropéen Stoxx 600, après le feu vert du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis à son rachat par le chinois ChemChina, qui lève l'un des principaux obstacles à la conclusion de l'opération.

Le français Teleperformance a fait presque aussi bien avec un gain de près de 9% après avoir annoncé le rachat pour 1,5 milliard de dollars de LanguageLine Solutions, numéro un américain des solutions d'interprétariat par téléphone et visiophone.

Carrefour a pour sa part gagné 2,74%, plus forte de l'EuroStoxx 50. Le titre a été soutenu par une note de Bernstein qui souligne l'amélioration du flux de trésorerie du deuxième distributeur mondial ainsi que de meilleures perspectives sur les changes.

A la baisse, les valeurs du secteur des matières premières ont fini en net repli (-1,62%), davantage que celles de l'énergie (-0,67%), qui ont pâti de la rechute des cours du pétrole.   Suite...

 
CLOTURES-EUROPEENNES