La rotation d'actifs devrait se poursuivre à Wall Street

dimanche 21 août 2016 17h15
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La rotation en faveur des secteurs cycliques du S&P 500 et au détriment des valeurs défensives devrait se poursuivre à Wall Street si la présidente la Réserve fédérale Janet Yellen laisse entrevoir une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis avant la fin de l'année.

Cette dernière doit en effet s'exprimer vendredi à l'occasion du symposium économique Jackson Hole, dans le Wyoming, la réunion annuelle des dirigeants de banques centrales du monde entier qui dure cette année du 25 au 27 août.

Plusieurs dirigeants de la Fed ces derniers jours ont tenu des propos contradictoires au sujet de l'opportunité d'un tour de vis monétaire en 2016.

John Williams, président de la Fed de San Francisco, a déclaré jeudi qu'il n'était pas pressé de relever les taux mais qu'un nouveau tour de vis monétaire aux Etats-Unis aurait du "sens" et qu'il ne fallait pas exclure par principe une initiative de la banque centrale américaine en septembre.

En revanche, Robert Kaplan, le président de l'antenne de la Réserve fédérale de Dallas, a estimé que la marge de manoeuvre pour une hausse des taux était limitée.

Et le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed, celle des 26 et 27 juillet, a montré que les membres de ce comité restaient divisés sur la nécessité de relever les taux d'intérêt dans un avenir proche.

Dimanche, Stanley Fischer, le vice-président de la Réserve fédérale, a estimé que cette dernière se rapprochait de ses objectifs de plein emploi et d'une inflation de 2%, sans pour autant se prononcer sur le calendrier d'une éventuelle hausse des taux d'intérêt.

Vendredi, la Bourse de New York a fini dans le rouge, les valeurs liées aux services aux collectivités et celles des télécoms, deux secteurs défensifs, ayant pesé sur la tendance en raison des interrogations sur l'évolution des taux d'intérêt au cours des prochains mois.   Suite...

 
La rotation en faveur des secteurs cycliques du S&P 500 et au détriment des valeurs défensives devrait se poursuivre à Wall Street si la présidente la Réserve fédérale Janet Yellen laisse entrevoir une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis avant la fin de l'année. /Photo prise le 17 août 2016 /REUTERS/Brendan McDermid