Airbus visé par une enquête pour corruption au Royaume-Uni

lundi 8 août 2016 13h14
 

par Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Airbus Group a fait savoir dimanche qu'il faisait l'objet d'une enquête au Royaume-Uni sur des soupçons d'irrégularités concernant le recours à des consultants pour la vente à l'export d'avions civils.

L'enquête du Serious Fraud Office (SFO), chargé outre-Manche de la lutte contre les délits et crimes économiques, porte sur des "allégations de fraude, de pots-de-vin et de corruption dans le secteur de l'aviation civile d'Airbus Group liées à des irrégularités concernant des consultants tiers", a précisé le groupe européen dans un bref communiqué.

"Airbus Group continue de coopérer avec le SFO."

Un porte-parole d'Airbus Group s'est refusé à tout autre commentaire sur le sujet.

"Ça va prendre des années", a commenté une source proche du dossier, ajoutant qu'il est trop tôt pour faire un pronostic sur l'issue de l'enquête du SFO et sur ses conséquences pour Airbus et pour le secteur.

L'enquête, ont indiqué à Reuters des sources proches du dossier, porte sur des contradictions dans des montants de commissions de consultants mentionnés dans des demandes d'aide à l'export ou des noms de tiers manquants, dont certains cas remontent à des années.

En vertu d'une législation de 2006, les entreprises demandant des aides à l'export au Royaume-Uni doivent identifier tous les intermédiaires impliqués dans les négociations du contrat et fournir la liste des sommes payées.

En Bourse, l'action Airbus Group cède 0,69% à 50,65 euros à 13h05, dans un marché en hausse de 0,5%.   Suite...

 
Le Serious Fraud Office (SFO), l'organe chargé de la lutte contre les délits et crimes économiques en Grande-Bretagne, a ouvert une enquête portant sur des soupçons de fraude et de corruption visant Airbus. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse