La grève coûtera environ 90 millions d'euros à Air France

mardi 2 août 2016 21h33
 

PARIS (Reuters) - La grève coûtera environ 90 millions d'euros à Air France, a déclaré mardi le PDG de la compagnie aérienne Frédéric Gagey.

Air France a annoncé lundi qu'elle assurerait 90% de ses vols mardi, au dernier jour de la grève d'une semaine des hôtesses et stewards, aucun vol long-courrier ne devant être annulé.

La compagnie prévoit un retour à la normale mercredi, l'intégralité de ses vols devant être assurés, a précisé un porte-parole.

Cette grève coûtera "autour de 90 millions d'euros, une somme extrêmement importante, c'est en gros la valeur d'un avion long-courrier", a dit Frédéric Gagey sur France Info, jugeant que le mouvement aura touché 180.000 passagers.

La grève déclenchée en plein chassé-croisé estival par deux syndicats représentatifs d'hôtesses et de stewards, l'Unsa-PNC et le SNPNC, vise à protester contre un nouvel accord collectif devant entrer en vigueur le 1er novembre.

Air France a envoyé un courrier aux trois syndicats représentatifs d'hôtesses et stewards (Unsa-PNC, SNPNC et Unac) pour leur proposer de reprendre les discussions "courant août", a indiqué le porte-parole de la compagnie, confirmant une information de l'AFP.

"Nous y sommes favorables. Notre objectif est de parvenir à la signature d'un accord", a déclaré à Reuters Christelle Auster, secrétaire générale adjointe du SNPNC, précisant que le syndicat ne souhaitait pas reconduire la grève.

Air France a également indiqué avoir proposé aux syndicats de maintenir l'accord actuel jusqu'en février 2017 afin de se donner quatre mois de plus pour parvenir à un accord.

"Nous aurions préféré l'application du projet d'accord (avec une réécriture) au 1er novembre car il contient des mesures d'amélioration de vie du personnel navigant commercial", a précisé Flore Arrighi, présidente de l'Unac d'Air France, jugeant que ces quatre mois supplémentaires ne sont "pas nécessaires".   Suite...

 
La grève d'une semaine des hôtesses et stewards coûtera environ 90 millions d'euros à Air France, a déclaré mardi le PDG de la compagnie aérienne, Frédéric Gagey. /Photo prise le 27 juillet 2016/REUTERS/John Schults