Wall Street termine dans le désordre, hausse sur le mois

vendredi 29 juillet 2016 22h53
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé sans grandes variations vendredi, coincée d'une part entre une croissance américaine moins forte que prévu au deuxième trimestre et des résultats inférieurs aux prévisions des géants du pétrole et, d'autre part, les bonnes performances trimestrielles de grands noms du secteur technologique.

L'indice Dow Jones a cédé 24,11 points, soit 0,13%, à 18.432,24 points. Le S&P-500, plus large, a pris 3,54 points, soit 0,16%, à 2.173,60 points, après avoir atteint un record, à 2.177,09, en séance pour la septième fois ce mois-ci.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 7,15 points (+0,14%) à 5.162,13 points.

"Il n'y a rien qui soit susceptible de stimuler les marchés actions et nous sommes déjà à des plus hauts historiques (...)", a noté Phil Davis, directeur général de PSW Investments pour expliquer la faiblesse des variations de la journée.

Sur la semaine, le Dow a cédé 0,75% et le S&P 0,07%, mais le Nasdaq a progressé de 1,2%. Sur le mois de juillet en revanche, les trois indices ont pris respectivement 2,8%, 3,6% et 6,6%.

La croissance américaine a été nettement moins soutenue que prévu au deuxième trimestre, sous le coup notamment d'une première diminution des stocks des entreprises depuis 2011, mais le bond de la consommation des ménages sur la période atteste d'une bonne santé sous-jacente l'économie.

L'action Exxon Mobil a perdu 1,39% mais Chevron (+0,68%) a mieux résisté, après leurs résultats.

Affectés par la rechute du brut sur la période avril-juin et de marges de raffinage en berne, les résultats d'Exxon Mobil ont baissé bien plus que prévu tandis que Chevron a accusé sa perte trimestrielle la plus prononcée en 15 ans.

Le secteur technologique a toutefois soutenu la cote, porté par les résultats supérieurs aux attentes du deuxième trimestre publiés jeudi par Alphabet (+3,33%), maison mère de Google, et, dans une moindre mesure, Amazon (+0,82%).   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS