La croissance US nettement moins forte que prévu au 2e trimestre

vendredi 29 juillet 2016 16h36
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - La croissance américaine a été nettement moins soutenue que prévu au deuxième trimestre, sous le coup notamment d'une première diminution des stocks des entreprises depuis 2011.

Ceci étant dit, le bond de la consommation des ménages sur la période atteste d'une bonne santé sous-jacente de la première puissance économique mondiale.

Selon des données publiées vendredi par le département du Commerce, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 1,2% en rythme annualisé sur la période avril-juin alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé sur la période une croissance de 2,6%.

En outre, la hausse du PIB du premier trimestre a été révisée à la baisse, à +0,8%, contre +1,1% précédemment estimé.

Le total des stocks accumulés par les entreprises a reculé de 8,1 milliards de dollars sur le deuxième trimestre, soit sa première baisse depuis le troisième trimestre 2011, alors qu'il avait augmenté de 40,7 milliards au premier trimestre.

Si la diminution de ces stocks pèse sur le PIB du seul deuxième trimestre, cette évolution est plutôt de bon augure pour le reste de l'année puisqu'elle annonce une vraisemblable accélération de la hausse de production à court terme.

La Réserve fédérale a par ailleurs estimé mercredi que les risques pesant sur les perspectives économiques des Etats-Unis avaient diminué.

"Une fois pris en compte l'effet de l'ajustement des stocks, le rythme de croissance sous-jacent présente mieux que le chiffre officiel", a noté Chris Williamson, économiste chez HIS Markit.   Suite...

 
LE PIB DES ÉTATS-UNIS