Brésil et Europe sauvent les résultats semestriels de Carrefour

jeudi 28 juillet 2016 09h27
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour a publié jeudi des résultats semestriels en hausse grâce à la bonne tenue de ses activités au Brésil et en Europe, venue compenser un recul en France et de nouvelles pertes en Chine.

Le deuxième distributeur mondial a dégagé un résultat opérationnel courant en progression de 5,3% à taux de change constants, à 706 millions d'euros, un chiffre supérieur aux 685 millions du consensus Inquiry Financial réalisé pour Reuters.

"Les résultats de Carrefour sont solides, dans un environnement social, politique, économique ou climatique atypique selon les régions du monde", a déclaré le directeur financier du groupe lors d'une conférence de presse téléphonique.

Pierre-Jean Sivignon a également jugé "raisonnable" le consensus des analystes pour le résultat opérationnel courant 2016, de 2,47 milliards d'euros à taux de change stables.

Ce consensus, qui était encore de 2,50 milliards en avril, a été révisé en baisse compte tenu des difficultés anticipées en France, où le secteur a souffert des mauvaises conditions météo du printemps.

En France, où le résultat opérationnel a reculé de 3,0%, pénalisé par les pertes de Dia, le groupe a toutefois maintenu sa marge opérationnelle à 1,8%.

Les hypermarchés, les plus exposés au segment non alimentaire - le plus touché par la météo et les grèves -, ont vu leurs ventes reculer de 3,5% au deuxième trimestre, un chiffre supérieur aux attentes des analystes, tandis que les supermarchés ont limité leur recul à 0,5%.

A l'inverse, les résultats semestriels ont grimpé de 5,0% en Europe, où Carrefour récolte les fruits de son redressement en Espagne et en Italie et décollé de 12,3% en Amérique latine (à changes constants) grâce à une performance toujours très solide au Brésil.   Suite...

 
Carrefour publie des résultats semestriels en hausse grâce à la bonne tenue de ses activités au Brésil et en Europe, venue compenser un recul en France et de nouvelles pertes en Chine. /Photo d'archives/REUTERS/David Mdzinarishvili