Les permis de construire en nette hausse au 2e trimestre

jeudi 28 juillet 2016 11h07
 

PARIS (Reuters) - Les mises en chantier de logements ont poursuivi leur hausse en France au deuxième trimestre, à un rythme toutefois moindre que les permis de construire, selon les statistiques publiées jeudi par le ministère du Logement.

Sur les trois mois à fin juin, les logements commencés ont augmenté de 0,4% et les logements autorisés de 5,0% par rapport au premier trimestre, selon des données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

La hausse des permis de construire a été particulièrement forte pour les maisons individuelles (+7,5%).

Sur un an, le nombre de permis de construire ressort en hausse de 8,9%, un rythme légèrement inférieur à fin mai (+10,2%), pour un total de 405.700, et la croissance des mises en chantier s'inscrit à 4,9% (contre 5,9%), à 355.800.

Le ministère a révisé dans le même temps en hausse sensible les chiffres à fin mai, à 406.500 (+3.600) pour les permis de construire et 357.100 (+1.500) pour les mises en chantier, soit des plus hauts depuis janvier 2014 pour les premiers et mars 2014 pour les secondes.

Sur le deuxième trimestre, le ministère a constaté des taux d'annulation des permis de construire toujours supérieurs à leur moyenne de longue période, que ce soit pour les logements individuels (15,5%) ou collectifs (23,3%).

Le délai moyen de mise en chantier reste quasi stable, tant pour les logements individuels, à 4,6 mois, que pour les logements collectifs, à 7,8 mois.

(Yann Le Guernigou)

 
LA CONSTRUCTION EN FRANCE