Air France prévoit que l'été sera dur

mercredi 27 juillet 2016 11h15
 

par Cyril Altmeyer et Victoria Bryan

PARIS (Reuters) - Air France-KLM estime que la désaffection continue de la clientèle asiatique après les attentats et les violences en marge des manifestations en juin en France pèsera sur ses recettes cet été, après une nette dégradation au deuxième trimestre.

Des résultats meilleurs que prévu toutefois au deuxième trimestre stimulent l'action, qui gagnait 3,07% à 5,375 euros vers 10h45 à Paris, réduisant un peu sa chute de 23% depuis le début de l'année.

"Les résultats trimestriels ne sont pas aussi mauvais qu'on pouvait le craindre, mais les pressions sur les recettes semblent s'accroître", souligne Liberum dans une note, y voyant un risque à la baisse sur le consensus.

Le directeur financier, Pierre-François Riolacci, a dit s'attendre à des recettes unitaires en net recul en juillet-août.

"Nos coefficients de réservations sont inférieurs à l'année dernière. On a comblé notre retard sur juillet mais en dégradant la recette et on est toujours en retard sur le mois d'août", a-t-il dit à des journalistes.

"C'est un pilotage fin. C'est assez facile de remplir les avions : il suffit de baisser les prix. Le but du jeu est de le faire en préservant la recette", a-t-il ajouté.

La désaffection de la clientèle asiatique explique les pressions sur le marché, entraînant un recul de 4,1% de la recette unitaire d'Air France-KLM au deuxième trimestre à données comparables, a souligné Pierre-François Riolacci.

A la forte baisse de la clientèle japonaise depuis l'attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, Air France a vu s'ajouter au deuxième trimestre un recul de la fréquentation des voyageurs chinois, notant une chute de 50% des volumes de réservations des groupes.   Suite...

 
Air France-KLM estime que la désaffection continue de la clientèle asiatique après les attentats et les violences en marge de manifestations en juin en France pèsera sur ses recettes cet été, après une nette dégradation au deuxième trimestre.Air France aircrafts tails are seen at the Charles de Gaulle International Airport in Roissy, near Paris, October 27, 2015. The French unit of Air France-KLM will stick to the use of purely voluntary redundancies, currently estimated at 1,000 in 2016, if it can reach an accord with unions by January. Air France-KLM will report its third-quarter results on October 29.   REUTERS/Christian Hartmann - RTX1TGUH