July 22, 2016 / 8:37 PM / a year ago

Wall Street signe une quatrième semaine de hausse

5 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse vendredi, signant une quatrième semaine consécutive de gains, portée par les valeurs des télécoms, alors que les valeurs industrielles ont freiné la progression du Dow Jones, à la suite de résultats trimestriels de General Electric jugés décevants.

La Bourse de New York avait marqué une pause jeudi, à la suite de résultats de sociétés jugés décevants, alors qu'ils avaient été jusqu'à présent suffisamment bons pour amener les analystes à réviser leurs prévisions pour cette "saison" de publications, permettant ainsi au Dow et au S&P-500 d'avoir évolué à des niveaux record durant la semaine.

Les analystes pensent à présent que les bénéfices des entreprises composant l'indice S&P-500 auront diminué de 3,3% au deuxième trimestre, alors qu'ils anticipaient un recul de 5% au début de la saison des résultats.

Sur les 103 sociétés qui avaient publié leurs comptes jusqu'à jeudi compris, 67% ont battu le consensus, soit un peu plus que la moyenne habituelle de 63%, selon des données de Thomson Reuters.

Les investisseurs auront l'esprit absorbé la semaine prochaine, entre autres choses, par la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

L'évolution des futures de taux indique que les traders pensent que la Fed observera le statu quo la semaine prochaine. Ces mêmes traders anticipent toujours une probabilité inférieure à 50%, en l'occurrence de 48%, que la banque centrale relève ses taux directeurs en décembre. Cette probabilité était de 43% une semaine plus tôt.

Ils évaluent à 62% la probabilité que cette hausse des taux se produise en juin 2017. La probabilité était de 59% jeudi, selon l'outil FedWatch de CME Group.

L'indice Dow Jones a gagné 53,62 points, soit 0,29%, à 18.570,85. Sur la semaine, il avance de 0,3%.

Le S&P-500, plus large, a pris 9,86 points, soit 0,46%, à 2.147,68 et progresse de 0,6% sur la semaine.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 25,19 points (+0,50%) à 5.099,10, portant ses gains hebdomadaires à 1,4%.

Le Dollar a Un Plus Haut De Plus De Quatre Mois

Aux valeurs, General Electric cède 1,62% à 32,06 dollars et accuse la plus forte baisse du Dow. Le conglomérat industriel a pourtant annoncé vendredi une forte hausse de son bénéfice net ajusté au deuxième trimestre, ses activités dans l'aéronautique, la santé et les équipements de production d'électricité lui ayant permis de compenser la faiblesse de la demande dans le pétrole, le gaz et le transport.

Dans le compartiment des industrielles toujours, Honeywell abandonne 2,57% à 115,61 dollars, après avoir revu en baisse sa prévision de chiffre d'affaires annuel et publié un C.A. trimestriel inférieur aux attentes en raison d'un fléchissement inattendu des ventes de sa division aéronautique et espace.

Dans celui des télécoms, AT&T, qui a publié jeudi un bénéfice conforme aux attentes, a gagné 1,38% à 43,11 dollars, tandis que Verizon Communications a progressé de 1,31% à 56,10 dollars.

Yahoo semble résolument pencher pour une vente de ses actifs internet à Verizon Communications après avoir examiné les offres définitives soumises cette semaine à l'issue de la procédure d'enchères, ont déclaré vendredi des sources proches du dossier.

Sur le marché des changes, le dollar a atteint un plus haut de plus de quatre mois soutenu par la perspective d'une divergence de politique monétaire entre les Etats-Unis d'une part, les banques centrales européennes et la Banque du Japon de l'autre.

La croissance du secteur privé au sein de la zone euro est tombée en juillet à son plus bas niveau depuis début 2015, selon les premiers résultats de l'enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d'achats publiés vendredi.

En Grande-Bretagne, ils semblent indiquer que le pays subit sa plus forte contraction depuis la crise financière mondiale après le vote du 23 juin pour la sortie du pays de l'Union européenne, ce qui a pesé sur la livre sterling en recul de près de 1% contre le billet vert à 1,3103 dollar.

L'euro a légèrement accentué son recul contre le dollar en réaction à une fusillade dans un centre commercial de Munich vendredi soir qui a fait au moins neuf morts et de nombreux blessés selon un bilan communiqué par la police, laquelle a évoqué la piste d'un attentat terroriste.

Il s'échange à 1,0964 (-0,54%) après être tombé à un plus bas depuis le 24 juin.

Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries à 10 ans est en hausse d'un point de base à 1,571%.

Wilfrid Exbrayat et Marc Joanny pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below