General Motors relève ses prévisions après un trimestre record

jeudi 21 juillet 2016 19h30
 

par Bernie Woodall et Joseph White

(Reuters) - General Motors a annoncé jeudi un bénéfice record et meilleur que prévu pour son deuxième trimestre et a relevé dans la foulée ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, des annonces saluées par une hausse de son action à Wall Street.

Le constructeur automobile de Detroit a réalisé un bénéfice net de 2,87 milliards de dollars (2,61 milliards d'euros), soit 1,81 dollar par action, contre 1,1 milliard un an ou 67 cents par action un an plus tôt, sur un chiffre d'affaires en progression de 11% à 42,38 milliards de dollars.

En excluant une charge pour frais légaux de 100 millions de dollars, le résultat par action a atteint 1,86 dollar, dépassant le consensus pour le cinquième trimestre consécutif. Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S prévoyaient en moyenne un BPA de 1,52 dollar et un chiffre d'affaires de 38,91 milliards.

Pour l'ensemble de 2016, le numéro trois mondial de l'automobile anticipe désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 5,50 et 6,00 dollars, au lieu d'une fourchette précédente de 5,25-5,75 dollars. Le consensus est actuellement à 5,65 dollars.

L'action GM a gagné jusqu'à 4,4% en début de séance à Wall Street après ces annonces, à un plus haut de trois mois de 32,87 dollars, mais elle a ensuite réduit ses gains alors que se profile un nouveau rappel de voitures dans l'affaire des airbags défectueux de l'équipementier Takata. Vers 17h10 GMT, le titre conserve un gain de 1,75% à 32,04 dollars.

Dans son communiqué de résultats, GM dit avoir livré 2,4 millions de véhicules dans le monde au cours du deuxième trimestre, un volume en baisse de 0,1% par rapport à la même période de 2015.

INQUIÉTUDES AUTOUR DU BREXIT   Suite...

 
General Motors a annoncé jeudi des résultats meilleurs que prévu au titre du deuxième trimestre et a relevé dans la foulée ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, des annonces qui font grimper fortement son action dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street. /Photo d'archives/REUTERS/Mark Blinch