Hermès accélère le pas grâce à la maroquinerie

jeudi 21 juillet 2016 10h53
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Hermès International a fait mieux qu'attendu et accéléré la cadence au deuxième trimestre grâce aux performances de la maroquinerie malgré un contexte difficile pour le luxe.

Après les attentats en France et en Belgique, qui ont fait fuir les touristes étrangers, le groupe n'a toujours pas retrouvé dans la capitale française son niveau d'avant les attaques de novembre 2015, a précisé son gérant? Axel Dumas.

"Nous n'avons pas du tout retrouvé le niveau de trafic d'avant les attentats et nous ne verrons pas d'amélioration en France tant que l'état d'urgence sera maintenu", a-t-il déclaré jeudi lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

En France, où Hermès réalise 14% de ses ventes, la croissance a cependant atteint 8,9% au deuxième trimestre grâce à la résistance de la demande locale.

Axel Dumas a également estimé qu'il était encore trop tôt pour évaluer l'impact du Brexit sur le luxe en Europe qui pourrait pâtir, à terme, d'un éventuel ralentissement de la croissance.

Alors que le secteur est plombé par les attentats, la chute du marché de Hong Kong, le tassement du marché américain pour cause de dollar fort et les incertitudes liées au Brexit, Hermès fait encore une fois preuve de sa résistance.

Au deuxième trimestre, ses ventes ont progressé de 6,2% à 1,25 milliard d'euros, signant une croissance de 6,2%.

Surtout, à taux de changes constants, la hausse a atteint 8,1%, dépassant nettement les 6% attendus par les analystes, après une progression de 6,2% au premier trimestre.   Suite...

 
Hermès International a fait mieux qu'attendu et accéléré la cadence au deuxième trimestre malgré un contexte devenu très difficile pour le luxe. /Photo prise le 9 septembre 2015/REUTERS/Sergei Karpukhin