21 juillet 2016 / 06:22 / dans un an

Tesla vise désormais les camions, les bus et le covoiturage

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a dévoilé une nouvelle stratégie de développement du constructeur de voitures électriques censée lui permettre de s'implanter sur le marché des camions et des autobus mais aussi dans le covoiturage et l'énergie solaire. /Photo prise le 26 janvier 2016/REUTERS/Bobby Yip

(Reuters) - Le PDG de Tesla, Elon Musk, a dévoilé une nouvelle stratégie de développement du constructeur de voitures électriques censée lui permettre de s‘implanter sur le marché des camions et des autobus mais aussi dans le covoiturage et l‘énergie solaire.

Dans un texte publié mercredi sur son blog et intitulé “Master Plan” (plan directeur), le fondateur de l‘entreprise trace les grandes lignes d‘une stratégie libérée des hydrocarbures et déployée sur une vaste gamme de véhicules, de produits et de services, au-delà des voitures électriques et des batteries.

Le projet prévoit entre autres le lancement d‘un utilitaire dénommé “Tesla Semi”, d‘un autocar, d‘un “nouveau pick-up” et d‘un SUV compact. Tous ces véhicules doivent être présentés l‘année prochaine pour compléter la gamme existante de voitures de tourisme du groupe.

Dans son texte, Elon Musk répond aussi aux critiques formulées à l‘encontre de Tesla ces dernières semaines, réaffirmant la pertinence du projet de rachat de l‘installateur de panneaux solaires SolarCity, dont il est l‘un des principaux actionnaires, et il dit vouloir rendre la fonction de “pilotage automatique” de ses voitures dix fois plus sûre que la conduite manuelle.

Le “plan” ne détaille pas les modalités de financement des nouveaux projets de développement, alors que Tesla et SolarCity consomment déjà de la trésorerie à un rythme soutenu.

CONCURRENCE AVEC UBER EN VUE

Elon Musk écrit que Tesla entend “créer de superbes toits solaires avec des batteries totalement intégrées, élargir la gamme de véhicules électriques pour couvrir tous les grands segments, développer une fonction de conduite autonome qui soit dix fois plus sûre que la conduite manuelle par le biais de l‘apprentissage massif, permettre à votre voiture de vous faire gagner de l‘argent quand vous ne l‘utilisez pas”.

Sur ce dernier point, parlant de “flotte Tesla partagée”, il explique que les propriétaires de voitures Tesla devraient pouvoir permettre à d‘autres d‘utiliser leur véhicule via une application installée sur leur smartphone, sans plus de précision.

“Dans les villes dans lesquelles la demande dépasse l‘offre de voitures appartenant aux clients, Tesla exploitera sa propre flotte afin de vous permettre à tout moment de nous héler, quel que soit l‘endroit où vous vous trouverez”, écrit-il.

La mise en oeuvre d‘un tel service reviendrait à placer Tesla directement en concurrence avec des sociétés comme Uber ou Lyft.

Elon Musk précise que tous les futurs produits de Tesla, y compris les camions et les bus, seront équipés de fonctions de conduite autonome. La fonction de conduite partiellement autonome déjà installée sur les modèles existants du constructeur est visée par une enquête fédérale après un accident mortel.

“Utilisé correctement, elle est déjà nettement plus sûre qu‘une personne conduisant seule”, écrit le PDG du groupe.

Il ne précise pas quand des véhicules Tesla totalement autonomes pourront circuler sur les routes mais laisse entendre que cinq ans de tests seront nécessaires.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below