Léger repli en clôture pour les Bourses européennes

mardi 19 juillet 2016 18h34
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en repli mardi pour la plupart, éprouvant comme Wall Street le besoin de consolider après leur mouvement haussier qui a effacé les pertes occasionnées par le vote britannique du 23 juin en faveur d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Le recul des cours du pétrole et une nette dégradation du sentiment des investisseurs allemands au mois de juillet ont aussi pesé sur la tendance qui est restée animée par les résultats trimestriels.

L'indice de l'institut ZEW sur le sentiment des investisseurs allemands est tombé en juillet à -6,8 contre 19,2 le mois précédent et 9,0 attendu par les économistes interrogés par Reuters, soulignant les inquiétudes sur les conséquences potentielles du Brexit.

À Paris, le CAC 40 a cédé 27,61 points, soit 0,63%, à 4.330,13 points, terminant bien au-dessus de son plus bas de la séance à 4.304. Le Dax a abandonné 0,81% à Francfort, repassant sous le seuil psychologique des 10.000 points, alors qu'à Londres le FTSE a fini sur un léger gain de 0,03%, soutenu par la dépréciation de la livre depuis le référendum du 23 juin.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a reculé de 0,44% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,61%.

A Wall Street, le Dow Jones abandonnait autour de 0,1% et le S&P-500 0,3% au moment de la clôture européenne.

En Europe, l'indice des ressources de base a cédé 2,43%, la plus mauvaise performance des indices sectoriels, sous le coup du recul des prix des métaux industriels. ArcelorMittal (-3,79%), Glencore (-3,49%), Rio Tinto (-3,47%), et BHP Billiton (-2,90%) ont fini parmi les 10 plus fortes baisses du FTSEurofirst 300.

L'indice européen du secteur automobile a perdu quant à lui 1,23%, plombé par une chute de 3,39% de Fiat Chrysler qui a dit faire l'objet d'une enquête aux Etats-Unis au sujet d'une manipulation présumées de ses chiffres de ventes dans le pays.

Volkswagen, objet d'une nouvelle enquête aux Etats-Unis sur ses moteurs diesel, a cédé 0,68% son côté.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES