Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé

lundi 18 juillet 2016 18h12
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé lundi, mais avec de faibles écarts tant à la hausse qu'à la baisse, le recul des valeurs pétrolières étant venu compenser l'effet stimulant des valeurs high techs à la suite de l'OPA de Softbank sur ARM Holdings.

Les cours pétroliers perdaient autour de 2% au moment de la clôture européenne, une hausse des stocks de brut et de produits raffinés faisant craindre que l'engorgement du marché, au lieu de se résorber, ne s'aggrave.

Morgan Stanley observe dans un rapport que la demande de carburants tels que l'essence et le gazole ne suit pas la production pétrochimique, ce qui semble plomber un peu plus les perspectives du marché de l'or noir.

Au moment de la clôture des Bourses européennes, Wall Street était en hausse, portée par les résultats meilleurs que prévu de Bank of America.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,34% à 4.357,74 points. Le Footsie britannique gagne 0,39% et le Dax allemand est stable (-0,04%). L'indice EuroStoxx 50 abandonne 0,32% et le FTSEurofirst 300 progresse de 0,31%.

SoftBank a annoncé ce lundi une offre amicale de 24,3 milliards de livres (29,1 milliards d'euros) sur le concepteur britannique de puces ARM Holdings, ce qui en fait l'une des principales opérations jamais réalisées dans le secteur technologique européen et la plus importante conduite par le groupe nippon.

ARM, en gagnant près de 41%, signe et de loin la plus forte hausse des indices Stoxx 600 et FTSEurofirst 300. L'indice sectoriel des valeurs high techs s'assure le meilleur gain de la journée, de 3,6%, tandis qu'au contraire celui du pétrole et du gaz subit le plus fort recul, de 0,6%.

La banque espagnole BBVA a perdu 2,8%, plus forte perte de l'indice EuroStoxx 50 en raison de son exposition à la Turquie, via sa participation de près de 40% dans la banque Garanti.

La Turquie a poursuivi lundi le "nettoyage" de ses institutions après le coup d'Etat militaire avorté du week-end dernier et ravivé par la même occasion l'inquiétude des pays occidentaux, lesquels exhortent Ankara à préserver l'Etat de droit.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES