Medivation accepte d'ouvrir ses comptes à Sanofi

mercredi 6 juillet 2016 07h41
 

par Michael Flaherty et Greg Roumeliotis

NEW YORK (Reuters) - Le laboratoire pharmaceutique américain Medivation a annoncé mardi avoir accepté de donner à Sanofi l'accès à des informations confidentielles, dont ses livres de comptes, dans le cadre d'un processus de discussions avec différents acteurs du secteur susceptible d'aboutir à son rachat.

L'action Medivation avait auparavant gagné jusqu'à 4,2% après les informations de Reuters sur la signature d'un accord de confidentialité entre Medivation et Sanofi.

Les sources de Reuters avaient précisé que Medivation avait également signé des accords de confidentialité avec Pfizer et Celgene, deux autres acquéreurs potentiels.

Medivation avait rejeté en avril une première offre d'achat de Sanofi d'un montant de 9,3 milliards de dollars (8,4 milliards d'euros), ce qui avait conduit le français à engager une procédure juridique visant à évincer le conseil d'administration de sa cible pour le remplacer par des candidats de son choix.

L'américain a précisé mardi que les accords de confidentialité devraient permettre à leurs signataires respectifs d'accéder à des informations confidentielles et de rencontrer ses dirigeants.

Sanofi a expliqué pour sa part avoir accepté de mettre fin au processus de sollicitation des actionnaires de Medivation pour remplacer le conseil.

"Sanofi est confiant dans le fait que sa due diligence peut être terminée rapidement et que si un accord est trouvé sur une transaction mutuellement acceptable, Sanofi peut la finaliser rapidement", a ajouté le français.

Pfizer et Celgene n'ont pas répondu dans l'immédiat à des demandes de commentaires.   Suite...

 
Sanofi et Medivation ont annoncé mardi la signature d'un accord de confidentialité ouvrant la voie à une offre d'achat améliorée du groupe pharmaceutique français sur le laboratoire américain. Sanofi est désormais prêt à offrir 58 dollars par action Medivation en numéraire, auxquels s'ajouteraient trois dollars par titre sous la forme d'un certificat de valeur conditionnelle lié aux ventes de Talazoparib, l'un des produits de Medivation. /Photo prise le 8 mars 2016/REUTERS/Philippe Wojazer